Les Asgardiens et Asgardiennes utilisent-ils des Thor Automagic pour laver leurs vaisselle et vêtements?

Un lave-vaisselle et machine à laver combinés Thor Automagic. Anon., « Publicité – Thor Canadian Company Limited. » La Patrie, 20 novembre 1948, 4.

Bonjour, ami(e) lectrice ou lecteur, et bienvenue au monde merveilleux de l’aviation et de l’espace. Comme vous le savez sans doute maintenant, le sujet d’aujourd’hui est un appareil électroménager à double usage non conventionnel sur lequel votre humble serviteur est tombé alors qu’il parcourait, un parcours virtuel dans les faits, les pages du numéro du 20 novembre 1948 du quotidien La Patrie, publié à Montréal, Québec.

Je sais, je sais, un lave-vaisselle et machine à laver combinés ont peu à voir avec le susmentionné monde de l’aviation et de l’espace. Néanmoins, vous devez admettre que la Thor Automagic est un appareil pas mal cool. En outre, contrairement à son frère adoptif Loki Laufeysson, l’Asgardien Thor Odinsson, interprété par Christopher « Chris » Hemsworth dans la série de films éponyme, peut voler, en quelque sorte, ce qui signifie que ce numéro de notre blogue / bulletin / machin comprend après tout un élément aéronautique et spatial, en quelque sorte.

En outre, on pourrait soutenir que la machine à laver électrique, un appareil omniprésent et extrêmement pratique s’il en est un, est l’une des 100 inventions qui ont changé le monde, sinon l’une des 100 plus grandes inventions de tous les temps.

Vous pourriez être heureuse / heureux d’entendre (lire?), ou non, que la Automagic n’est pas le premier lave-vaisselle et lave-linge combinés à être proposé. On peut imaginer que les inventeuses et inventeurs veulent aider les familles et… D’accord, d’accord, soyons honnêtes ici, elles et ils veulent aider les femmes au foyer à gérer l’ennui des travaux domestiques sans avoir à acheter 2 appareils distincts, surtout si leur famille vit dans des locaux un peu exigus. Ces familles seraient bien sûr relativement / assez bien loties, car les lave-vaisselle et machines à laver ne sont pas le genre d’items d’une famille ouvrière vivant en Amérique du Nord ou, encore plus, en Europe peut se permettre d’acheter jusqu’après / bien après le Second Guerre mondiale.

En 1890, Margaret A. Wilcox, une ingénieure en mécanique américaine, une des premières ingénieures américaines en vérité, dépose une des premières, sinon la première  demande de brevet pour un lave-vaisselle et machine à laver combinés. Cet appareil ménager ne semble pas être mis en production. Cela étant dit (tapé?), Wilcox devient célèbre, à juste titre, pour avoir inventé le premier système de chauffage pratique pour automobile. Elle invente également quelques cuisinières, notamment une cuisinière et chauffe-eau combinés. Et oui, les inventeurs et les inventions constituent le sujet principal d’un article d’octobre 2018 de notre blogue / bulletin / machin. Vous vous souviendrez peut-être qu’une des inventions mentionnées dans cet article est une machine à laver qui peut aussi laver et sécher la vaisselle, éplucher des pommes de terre et mélanger de la pâte.

Qu’y a-t-il, ami(e) lectrice ou lecteur? Vous ne pouvez plus attendre pour en savoir plus sur la Automagic? Vraiment? Allons-y alors. Comme votre humble serviteur a coutume de faire, je souhaite plonger dans notre sujet avec une histoire d’origine – quelque chose que le passionné de super-héros caché au plus profond de vous, oui, vous, apprécierez sans aucun doute. La Automagic est fabriqué par la division Hurley Machine de Electric Household Utilities Corporation. Pour faire une longue histoire, une spécialité de votre humble serviteur, comme vous le savez maintenant avec douleur, les sociétés liées à la famille Hurley ont une longue et complexe histoire. De fait, si vous rencontrez des informations qui contredisent ce qui est écrit (tapé?) ci-dessous, veuillez s’il vous plait vous taire à jamais. Je plaisante. Je plaisante. Si vous tombez sur de telles informations, ou des informations susceptibles d’améliorer tout article publié dans notre blogue / bulletin / machin, veuillez ne pas hésiter pas à me laisser un message. S’il vous plaît. Je suis sérieux.

Notre saga, sans jeu de mots viking, débute aux États-Unis en 1893-94, avec la création de Aurora Automatic Machinery Company. Croiriez-vous que cette société est créée par, non, pas un membre de la famille Hurley? Elle mise sur pieds par 2 Américains d’origine suédoise. Ce fabricant de pièces de bicyclettes vend sa production à de nombreux fabricants de bicyclettes.

En 1901, une entreprise de fabrication de bicyclettes du nom de Henlee Manufacturing Company expédie à Aurora Automatic Machinery 1 des 3 motocyclettes qu’elle vient de terminer. Plusieurs mois plus tard, probablement en 1902, cette dernière achève un nouveau moteur de motocyclette conçu par un des fondateurs de Henlee Manufacturing. Aurora Automatic Machinery accepte de vendre ces moteurs à son partenaire. Si elle accepte de ne pas produire de motocyclettes, la compagnie fait part de son intention de vendre des moteurs à d’autres fabricants de motocyclettes en échange de redevances versées à Henlee Manufacturing. Compte tenu des capacités limitées de son partenaire, Aurora Automatic Machinery commence également à produire des pièces de motocyclettes.

Saviez-vous que le nom de marque utilisé par Henlee Manufacturing pour commercialiser ses motocyclettes est Indian? Ces motos ont eu un tel succès que la société change de nom et devient Indian Motocycle Company en 1923, et oui, c’est Motocycle sans R. Indian Motocycle compte parmi les plus fameux fabricants de motocyclettes du 20ème siècle.

En 1903, Aurora Automatic Machinery fonde prétendument une entreprise de fabrication de pièces de motocyclettes et / ou de bicyclettes portant le nom de Thor. Le mot « prétendument » peut fort bien être crucial ici, ami(e) lectrice ou lecteur. Bien que votre humble serviteur ne puisse vraiment pas contester la minutie des personnes qui ont mis à jour cette information, je ne peux pas non plus contester l’existence d’annonces pour des motocyclettes Thor mentionnant Aurora Automatic Machinery et aucune autre société. Alors, est-ce qu’une filiale de Aurora Automatic Machinery, comportant le nom Thor,  qui fabrique des pièces de motocyclettes et / ou de bicyclettes existe réellement? Je n’en sais pas plus que vous. Cette incertitude est très frustrante si je peux me permettre un commentaire. Une décision exécutive est nécessaire. Supposons donc que la société de fabrication de pièces de motocyclettes et / ou de bicyclettes n’a pas d’existence légale. Absence d’incertitude. Je me sens déjà mieux.

En fin de compte, l’utilisation du nom Thor n’a rien de surprenant compte tenu de l’origine des fondateurs de Aurora Automatic Machinery. De fait, il est possible / probable que cette société commence à utiliser le nom commercial Thor avant la fin du 19ème siècle pour stimuler la vente de produits qui n’ont rien à voir avec des bicyclettes ou motocyclettes. Étant donné que vous connaissez bien la mythologie germanique / nordique, ami(e) lectrice ou lecteur, vous savez sans doute que Thor est un dieu du ciel ayant pouvoir sur la pluie, le tonnerre et le vent. En tant que tel, il est un être associé à la force et à la puissance, 2 concepts qu’une entreprise peut utiliser dans la publicité diffusée pour vendre ses produits.

Au début, Aurora Automatic Machinery fabrique toutes les pièces nécessaires à la fabrication de motocyclettes mais ne vend pas vraiment de véhicules complets. En peu de temps, au moins une demi-douzaine de petites entreprises font leur apparition pour vendre des motocyclettes fabriquées à partir de pièces fabriquées, en fait, par Aurora Automatic Machinery. À un moment donné, cette société construit un seul exemplaire d’une automobile qui se révèle trop grosse pour négocier en toute sécurité les rues d’une ville.

En 1908, Aurora Automatic Machinery crée un réseau de concessionnaires et commence à produire des motocyclettes complètes, selon toute vraisemblance sans cesser de fabriquer et de vendre des pièces. Cette situation a été / est / continuera d’être une source de frustration pour les historien(ne)s et les restaurateurs qui tentent de saisir l’identité de nombreuses motocyclettes centenaires. Le véhicule devant eux est-il un Thor, un clone de Thor ou un Indian?

Croiriez-vous que des gens, d’accord, d’accord, des jeunes hommes, épluchant les catalogues publiés par Sears, Roebuck and Company avant et pendant la Première Guerre mondiale, peuvent acheter une motocyclette munie d’un moteur Thor, ou d’un autre moteur peut-être, et la recevoir par la poste?

En 1909, Aurora Automatic Machinery met en place une équipe de course qui se débrouille plutôt bien. Le départ de son chef, en 1913, met peut-être fin à ce projet. L’individu en question, William « Bill » Ottaway, un Canadien qui a étudié le génie mécanique avant de se rendre aux États-Unis, devient le chef de l’équipe de course de Harley-Davidson Motor Company – une entreprise qui n’a nul besoin d’être présentée. Cette équipe de course devient rapidement une des meilleures, sinon la meilleure des États-Unis. Et oui, Harley-Davidson Motor est mentionné, et pas plus que cela, dans un numéro d’août 2018 de notre blogue / bulletin / machin.

Votre humble serviteur est heureux de vous informer qu’une motocyclette Thor est utilisée dans Mabel at the Wheel, un film de 1914 coréalisé par Mabel Ethelreid Normand, une actrice bien connue, et Mack Sennett, né Michael Sinnott, un très célèbre réalisateur / producteur canado-américain de l’ère du film muet. Normand partage la vedette avec un acteur britannique relativement inconnu et ami dont la carrière est lancée par celle-ci. Charles Spencer « Charlie » Chaplin joue, non, pas le clochard mondialement connu que nous connaissons et aimons tous. Il joue en fait un méchant qui parvient à empêcher le petit ami de Mabel de participer à une course automobile. Notre héroïne doit donc prendre le volant. Mieux encore, elle remporte la course, mais je m’éloigne du sujet. Revenons donc à notre histoire.

Au printemps de 1905, une société du nom de Independent Pneumatic Tool Company acquiert Aurora Automatic Machinery. La production d’outils électriques, en particulier de perceuses, commence rapidement. Et oui, le nom commercial Thor est utilisé assez tôt pour décrire les outils pneumatiques et électriques produits par ces sociétés.

Independent Pneumatic Tool et Aurora Automatic Machinery fusionnent en mars 1918 pour former une nouvelle société optimisée, Independent Pneumatic Tool Company. Consciente de la baisse sensible des ventes de motocyclettes, la direction transfère la chaîne de montage d’une de ses installations à une autre. Independent Pneumatic Tool met un terme à la production de motocyclettes en 1920. Il est toutefois possible que la chaîne de montage soit quasiment inactive pendant des mois avant cette date. Il est à noter que Independent Pneumatic Tool possède des filiales (manufacturières?) au Canada, plus précisément à Montréal, Québec et à Toronto, Ontario.

Avez-vous quelque chose à dire (taper?), ami(e) lectrice ou lecteur? Est-il vrai que Independent Pneumatic Tool est la première entreprise à produire en série un tournevis électrique, en 1920? Une bonne question, dis-je. La réponse à cette question semble être, et bien, non. Black & Decker Manufacturing Company, un nom que plusieurs (la plupart?) d’entre vous devraient connaître, met apparemment le premier tournevis électrique sur le marché, en 1923.

Reconnaissant la visibilité du nom commercial Thor, Independent Pneumatic Tool devient Thor Power Tool Company en 1953. En 1964, Stewart-Warner Corporation, une société d’ingénierie et de fabrication américaine, annonce l’acquisition de l’entreprise. Elle annule toutefois rapidement le contrat d’achat, affirmant que Thor Power Tool a sous-estimé son passif et surestimé ses actifs. Malgré tout, Stewart-Warner continue de conseiller la société. Un de ses dirigeants devient même président de Thor Power Tool avant la fin de 1964. Au fil des années, Stewart-Warner acquiert la majorité de ses actions. Le nom de Thor Power Tool disparaît apparemment vers 1988. Oserons-nous dire que la société est allée au Valhalla, ou est-ce à Asgard? Toutes mes excuses, je m’éloigne du sujet. Fait intéressant, un conglomérat britannique, BTR Public Limited Company, prend le contrôle de Stewart-Warner en 1987. On peut se demander si le nom de cette dernière ne disparaît pas également vers 1988.

Qu’est-ce que tout cela a à voir avec le lave-vaisselle et machine à laver combinés au cœur de cet article, vous demandez-vous, ami(e) lectrice ou lecteur perplexe mais pas encore agacé(e)? Ne craignez rien, nous y arrivons. Au début des années 1900, 2 frères liés à une personne impliquée dans Aurora Automatic Machinery forment une société portant le nom de, non, pas Thor. Ces individus donnent leur propre nom à leur création. Hurley Machine Company fabrique des machines à laver, entre autres choses. Elle devient une filiale de la susmentionnée et récemment fondée Electric Household Utilities au cours des années 1920. Hurley Machine devient apparemment une division de sa société mère à une date ultérieure, et…

Avez-vous autre chose à dire (tapez?)? Est-il vrai que Hurley Machine est la première entreprise à produire en quantité une machine à laver électrique? Une autre bonne question, dis-je. La réponse à cette question semble être, et bien, non. S’il est vrai que Hurley Machine a une machine à laver électrique Thor, oui Thor, prête pour la production en 1908, à l’automne peut-être, si l’on peut croire le cachet postal sur une carte postale avec photo, une autre maison américaine l’a coiffée au poteau. Une photo de la machine développée par « 1900 » Washer Company paraît dans le numéro de juillet-décembre 1907 de The Arena, un magazine littéraire et politique libéral. Mieux encore, une brochure illustrée publiée par cette société est peut-être publiée fin 1906, début 1907.

Que dire de Alva Josiah Fisher, demandez-vous, ami(e) lectrice ou lecteur perplexe? Son nom est mentionné dans de nombreux articles, livres et pages Web, après tout. N’est-il pas l’inventeur de la machine à laver électrique? Et bien, à première vue, cet Américain ne prétend pas avoir inventé la machine du lundi, comme cet appareil est parfois appelé. Et oui, Fisher conçoit les premières machines à laver électriques fabriquées par Hurley Machine. De toute façon, diverses sociétés américaines vendent des petits moteurs électriques pouvant être connectés à des machines à laver à manivelle au plus tard en 1901.

Un peu de contenu canadien peut être intéressant à ce moment précis. Thor Canadian Company Limited voit le jour créée à Toronto en 1926. Cette entreprise a une filiale / bureau à Montréal. Elle fabrique peut-être des machines à laver dans les années 1930. Avant et après cette date, Thor Canadian tient apparemment le rôle de filiale de distribution pour sa société mère. Une société nouvellement formée, Thor Industries Limited, en prend le contrôle à la fin de 1955. Incidemment, les machines à laver Thor peuvent, je répète peuvent, être fabriquées sous licence au Royaume-Uni par Hurley Machine Company (England) Limited.

Comme vous vous en doutez bien, le fait que plusieurs, sinon la plupart des entreprises mentionnées dans cet article utilisent le nom commercial Thor pour décrire leurs produits, alors même que le fabricant de machines à laver n’a apparemment aucun lien financier ou corporatif avec les autres firmes mentionnées plus haut, a causé / cause / continuera à causer beaucoup de confusion, mais revenons à notre histoire. Et oui, le moment est venu de parler (lire?) de la Thor Automagic. Ouuuui!

La Automagic est apparemment mise sur le marché au plus tard au début de 1947. En effet, un représentant de Thor Canada montre un exemplaire récent de cette machine à Montréal en mars de la même année. Cela étant dit (tapé?), la Automagic n’est pas fabriquée au Canada, du moins autant que votre humble serviteur puisse vraiment le dire.

Le nom de ce lave-vaisselle et machine à laver combinés à chargement par le haut est un exemple du travail intelligent effectué par les agences de publicité pour vendre aux consommatrices et consommateurs les produits de leurs clients. Les mots Thor et Automagic font allusion à la capacité de cet appareil électroménager à éliminer les tâches fastidieuses et les travaux pénibles inhérents au lavage des vêtements et de la vaisselle. Comme ce fut / est / sera le cas avec de nombreux autres exemples de publicité intelligente, les publicités de la Automagic débitent des BLINK. D’accord, d’accord, elles vendent des illusions. Quiconque utilise une de ces machines sait à quel point il faut travailler fort.

Ne dites (tapez?) plus rien, ami(e) lectrice ou lecteur. Je sais à quel point vous souhaitez savoir comment les ingénieurs de la division Hurley Machine de Electric Household Utilities parviennent à construire une machine capable de laver les vêtements et la vaisselle. Ils le font en faisant appel à 2 bacs interchangeables pouvant être échangés en fonction de ce qui doit être lavé. De fait, il semble que les familles peuvent acheter un Automagic avec seulement 1 des bacs interchangeables. Le second peut être acheté plus tard, ou jamais.

Vous pourriez être heureuse / heureux d’entendre (lire?) que la marque Thor est acquise par Thor Appliance Company, apparemment au début des années 2000. Ce fabricant américain de machines à laver et de sécheuses existe encore en 2018. Un descendant indirect de «1900» Washer existe également en 2018. Il est connu sous le nom de Whirlpool Corporation.

Votre humble serviteur est heureux de vous informer que la collection du Musée des sciences et de la technologie du Canada, à Ottawa, Ontario, comprend une Automagic. Et c’est tout pour aujourd’hui. À la revoyure.

Qu’y a-t-il? Vous voulez savoir ce qu’est le Thor Automagic Gladiron? Je n’ai aucune idée de ce dont vous… Oh, maintenant je me souviens. Le Gladiron est le petit objet au bas de la publicité que nous avons vue au début de cet article. Or donc, ce que nous avons ici est une repasseuse, en d’autres termes un dispositif utilisé pour extraire l’eau de vêtements fraîchement lavés en les pressant entre 2 rouleaux. Introduit vers 1947-48, le Gladiron à commande électrique est plus simple que certaines autres repasseuses similaires de l’époque. Et maintenant, c’est vraiment tout pour aujourd’hui.

Auteur(s)
Profile picture for user rfortier
Rénald Fortier