La remise des prix Horizon STIAM de 2019 réunit des jeunes à Ottawa

3 m
Médias
Ingenium – Musées des sciences et de l’innovation du Canada

Cinq jeunes étoiles montantes du Canada se rendront dans la capitale nationale cette semaine à l’occasion de la remise des prix Horizon STIAM de 2019.

Ce programme de prix, qui en est à sa 3e année d’existence, honore des jeunes de 16 à 18 ans qui prônent l’intégration de changements positifs au sein de leur collectivité respective par la science, la technologie, l’ingénierie, l’art et les mathématiques (STIAM). Chacun des cinq lauréats recevra une bourse d’études postsecondaires de 25 000 $.

Les lauréats, provenant de différentes régions du Canada, prendront part à la cérémonie de remise des prix Horizon STIAM, qui aura lieu au Musée de l’aviation et de l’espace du Canada le 25 avril. Le Réseau Ingenium s’est entretenu avec chacun d’entre eux pour leur demander quelles avaient été leurs impressions après avoir appris qu’ils avaient remporté un prix Horizon STEAM.   

Voici ce que nous avons recueilli.

Jason Amri, d’Ancaster (Ontario)

« J’étais vraiment excité en apprenant que j’avais gagné un prix Horizon STIAM. J’étais en classe lorsque j’ai reçu le courriel et à chacun des mots que je lisais, mon sourire s’épanouissait. Ce soir-là, j’ai appris cette fantastique nouvelle à ma mère. J’étais, et je suis, tellement honoré d’avoir reçu ce prix. »

Jason Amri au vieux moulin d’Ancaster, un moulin à farine historique près de Hamilton.

Jason Amri au vieux moulin d’Ancaster, un moulin à farine historique près de Hamilton (Ontario), qui porte notamment le titre de capitale de la chute d’eau.

Tyra Cockney-Goose, d’Inuvik (Territoires du Nord-Ouest)

« J’ai appris que j’avais gagné un prix Horizon STIAM très tôt en matinée, en raison de la différence de fuseau horaire. Je me suis frotté les yeux et j’ai regardé mon téléphone, qui brillait beaucoup trop à une heure aussi matinale, mais je peux vous dire qu’après avoir lu le courriel, je suis passée de mon demi-sommeil à être complètement éveillée en quelques secondes. Je l’ai d’abord dit à ma mère, mais malheureusement, je crois que son téléphone était fermé, alors ce sont mes sœurs et mon père qui l’ont su en premier. »

Tyra Cockney-Goose patinant sur un sentier de glace à Inuvik, dans les Territoires du Nord-Ouest, où elle demeure.

Tyra Cockney-Goose patinant sur un sentier de glace à Inuvik, dans les Territoires du Nord-Ouest, où elle demeure.

Jonah Saemerow, de Kamloops (Colombie-Britannique)

« J’étais en vacances avec ma famille sur l’île de Vancouver lorsque j’ai appris que j’avais gagné un prix Horizon STIAM. J’ai dû lire le courriel à trois reprises avant que le choc s’estompe et fasse place à l’excitation. Je l’ai d’abord dit à ma mère et elle était tellement contente et excitée qu’elle a sans doute réveillé la moitié des gens qui séjournaient à l’hôtel où nous étions. »

Jonah Saemerow regardant la rivière Thompson à Kamloops, en Colombie-Britannique.

Jonah Saemerow regardant la rivière Thompson à Kamloops, en Colombie-Britannique.

Waleed Sawan, de London (Ontario)

« J’ai eu une impression de surréalisme en apprenant que j’avais gagné un prix Horizon STIAM. J’étais excité, honoré et enchanté qu’un groupe de juges estimé ait choisi de me décerner ce prix prestigieux. Je me suis dépêché d’appeler mon père pour lui faire part de cette merveilleuse nouvelle. »

Waleed Sawan près des « Forks » de la rivière Thames à London (Ontario), où il demeure.

Waleed Sawan près des « Forks » de la rivière Thames à London (Ontario), où il demeure.

Jackson Weir, de Saint John (Nouveau-Brunswick)

« J’étais tout simplement renversé – je ne pouvais pas y croire. Après avoir lu la première phrase du courriel d’offre, je me suis précipité dans la salle voisine pour l’annoncer à tous mes amis et pour remercier la personne qui m’avait aidé avec la partie vidéo de ma candidature. Un de mes amis, en poursuivant la lecture du courriel, a découvert que mon statut de lauréat devait demeurer absolument confidentiel! Je leur ai fait jurer de garder le secret ces dernières semaines. »

Jackson Weir sur une passerelle traversant la rivière Saint-Jean au Nouveau-Brunswick.

Jackson Weir sur une passerelle traversant la rivière Saint-Jean au Nouveau-Brunswick.

Auteur(s)
Profile picture for user Sonia Mendes
Sonia Mendes

Sonia Mendes est la rédactrice/réviseure anglophone pour Ingenium. Elle adore fouiller en coulisse pour raconter les histoires cocasses et colorées de la vie au musée ainsi que tout ce qui touche la science et l’innovation.