Semaine nationale de l’action bénévole : Les bénévoles d’Ingenium restent en contact malgré la COVID-19

Share
3 m
Médias
Ingenium – Musées des sciences et de l’innovation du Canada
Le coordonnateur des bénévoles, Cédric St-Amour, anime la première pause-café avec les bénévoles du projet North Star sur ZOOM le jeudi 2 avril 2020.

Chaque année, la Semaine de l’action bénévole donne la chance de reconnaître et de célébrer tous les bénévoles qui améliorent les incroyables expériences offertes aux visiteurs dans nos trois musées : le Musée de l’agriculture et de l’alimentation du Canada, le Musée de l’aviation et de l'espace du Canada et le Musée des sciences et de la technologie du Canada. Cette année, les circonstances sont très différentes. Nos musées sont actuellement fermés en raison de la pandémie de COVID-19. Donc, pour lancer la Semaine nationale de l’action bénévole 2020, le Réseau Ingenium s’est entretenu avec le coordonnateur des bénévoles et quelques-uns de nos bénévoles passionnés pour leur demander :
 

Quelles sont vos solutions créatives pour entretenir vos relations sociales ou continuer à faire du bénévolat pendant la pandémie de COVID-19?

A man in a black t-shirt smiles at the camera.

« En ces temps de pandémie de COVID-19, nous avons besoin plus que jamais de prendre contact avec nos amis et nos familles pour éviter de souffrir de l'isolement social. La socialisation est l'une des principales raisons qui motivent les gens à faire du bénévolat. En tant que coordonnateur du programme des bénévoles, je suis donc heureux d'offrir une pause-café virtuelle aux gens, par l'entremise d'une application de téléconférence, lors de leur journée régulière de bénévolat. Mes collègues qui travaillent avec les bénévoles se joignent aussi à la conversation. Comme un bénévole me l'a si bien dit: "Je pense qu’on doit faire tout ce qui est en notre pouvoir pour maintenir un semblant de vie normale.” Chaque petit geste compte. »
~ Cédric St-Amour
Coordonnateur des bénévoles

Un homme à barbe avec des lunettes, un chapeau noir et un veston rouge et noir à carreaux se tient debout devant un arbre.

« Je m’attendais à ce que la pandémie entraîne une fermeture quelconque imposée par le gouvernement, donc j’ai préparé des trucs pour pouvoir travailler de la maison. J’ai fait de la recherche sur l’ancienne locomotive 247 du CNR exposée au Musée des sciences et de la technologie du Canada et j’ai préparé de la documentation pour accompagner environ 100 photos que j’ai prises de ses différentes parties avant que nous quittions tous les lieux. Juste ça me prendra plusieurs semaines, mais j’ai également quelques autres passe-temps et un chien labrador plein d’énergie qui a besoin de beaucoup d’exercice. »


~ Michael Gilligan
Membre de la Bytown Railway Society et bénévole au Musée des sciences et de la technologie du Canada, il aide à la restauration et à l’entretien des artefacts ferroviaires du Musée.

 

« Parmi les façons créatives que nous utilisons pour entretenir les relations sociales durant la COVID-19, il y a Google Hangouts pour rester en contact de façon hebdomadaire avec des amis que nous ne pouvons pas voir en personne. Nous tenons aussi des réunions virtuelles avec les voisins sur ZOOM, une plateforme de vidéoconférence, pour être au courant de ce qui se passe dans le quartier et savoir si quelqu’un a besoin de quoi que ce soit. Ronan reste en contact en animant des séances sur des plateformes de jeu vidéo pour pouvoir parler à ses amis et être au courant de leur situation. » 


~ Sydney et Ronan O'Shaughnessy 

Bénévoles pour les événements spéciaux et les camps d’été du Musée des sciences et de la technologie du Canada

Un jeune homme portant une veste Ingenium et un porte-nom sourit à la caméra.

« Je fais du bénévolat dans l’espace Exploratek du Musée des sciences et de la technologie du Canada. J’entretiens mes relations sociales en utilisant les médias sociaux, les courriels, le téléphone et les textos. Je n’utilise pas Skype, Facebook Live, YouTube, Instagram Live ou FaceTime, mais ce sont d’autres façons de rester en contact avec des amis, la famille et d’autres connaissances. »


~ Trevor Charlebois
Bénévole dans l’espace Exploratek au Musée des sciences et de la technologie du Canada

Un homme avec des lunettes, aux cheveux blancs et à la barbe blanche sourit à la caméra. On peut voir un mur rouge derrière lui.

« À cause de notre âge (vieux), nous avons tendance à utiliser le "bon vieux" téléphone filaire. Nous aimons entendre la voix des gens et comprenons mieux comment les autres se portent. Kathy, qui aime créer des cartes, en envoie aux personnes qu’elle ne voit pas souvent.  Nous avons utilisé Skype quelques fois, mais on nous a dit que ça aussi c’était dépassé. Donc, j’imagine que ce système est passé en coup de vent avant que nous ne nous en rendions compte. On utilise aussi le texto sur nos téléphones cellulaires parfois avec les personnes qui ne peuvent faire de rencontres vocales ou face-à-face. »


~ Laurie et Kathy Riley

Membres du groupe de préparation au Musée de l'aviation et de l'espace du Canada

Image d’une jeune femme portant un manteau foncé et un hijab de couleur pâle. Une fleur graphique a été superposée à l’image.

« Pour rester en contact social, j’aime parler avec mes amies en utilisant Snapchat. Après avoir regardé leurs histoires, je comprends mieux leur vie pendant leur confinement à la maison. Grâce à cette information, notre conversation est plus intéressante. Par exemple, mon amie a essayé de teindre ses cheveux en bleu pendant le congé de mars, mais ça n’a pas fonctionné! Pendant cette période j’ai appris qu’il y a beaucoup de choses que tu peux faire dans ta maison même si parfois tu penses que c’est ennuyant. »
 

~ Karmel Awad
Bénévole pour les événements spéciaux d’Ingenium

Un homme portant un chandail rouge et une casquette sourit chaleureusement à la caméra.

« Pendant que je suis en isolement à la maison à cause de la pandémie, je poursuis mon travail de recherche en matière de droits d’auteur en lien avec la collection d’images d’aviation de Ken Molson pour le Musée des sciences et de la technologie du Canada. Wop May, un as de l’aviation de la Première Guerre mondiale qui a été dans un combat aérien contre le Baron rouge, a été l’un des donateurs à cette grande collection — matériel intéressant! Bien sûr, la distanciation physique est de la plus haute importance, mais pour garder le moral il faut aussi éliminer la distanciation sociale. Donc, certains des bénévoles aux archives se rencontrent virtuellement pour prendre un café tous les mercredis à l’aide de l’application ZOOM. »


~ Tony Rybczynski 
Bénévole aux archives du Musée des sciences et de la technologie du Canada

 

 

Auteur(s)
Profile picture for user Sonia Mendes
Sonia Mendes

Sonia Mendes est la rédactrice/réviseure anglophone pour Ingenium. Elle adore fouiller en coulisse pour raconter les histoires cocasses et colorées de la vie au musée ainsi que tout ce qui touche la science et l’innovation.