Moments déterminants Canada lance un concours national pour commémorer centenaire de la pandémie de grippe espagnole

3 m
Médias
Ingenium – Musées des sciences et de l’innovation du Canada
Une infirmière se protège pendant qu’elle va chercher de l’eau, 13 septembre 1918.

Un concours national met les écoles, les musées et les organisations du patrimoine au défi de raconter des histoires sur la pandémie de grippe espagnole à l’aide d’outils de narration numériques.

« Nous espérons inspirer les Canadiens à mettre en lumière des histoires qui ont formé notre pays, mais qui ne sont que brièvement mentionnées dans les manuels scolaires et font souvent fi des nombreuses voix qui devraient être entendues, explique Neil Orford, directeur de projet pour Moments déterminants Canada, une organisation du patrimoine sans but lucratif bilingue qui organise le concours. Les histoires personnelles sur la pandémie de grippe espagnole sont difficiles à trouver, mais ont besoin d’être racontées. »

Moments déterminants Canada a créé un nouvel « espace commun numérique » novateur sur leur plateforme. Les Canadiens peuvent y trouver toute une gamme de travaux de recherche universitaires, de biens numériques, d’outils éducatifs et de données concernant la pandémie.

« Mais surtout, la plateforme de Moments déterminants Canada enseigne également aux Canadiens comment raconter les meilleures histoires dans l’ère numérique, explique M. Orford, qui a cofondé l’organisation avec Blake Heathcote. Les Canadiens qui utilisent la plateforme peuvent trouver des techniques de narration numériques très pertinentes, appuyées par un riche catalogue de tutoriels en ligne, d’images, de conseils et de leçons pour les enseignants. » 

Téléphonistes portant un masque

Téléphonistes portant un masque, High River, Alberta [vers 1918-1919].
 

Les détails du concours seront disponibles au début du mois de septembre sur le site Web de Moments déterminants Canada. On encourage les enseignants, les écoles, les musées, les archives et les groupes du patrimoine à s’inscrire au concours d’ici le 31 octobre 2018. Une fois inscrits, les utilisateurs peuvent commencer à concevoir leur meilleur projet interdisciplinaire pour commémorer la pandémie dans leur collectivité.

« La plateforme Moments déterminants Canada encourage la création de projets sous de multiples perspectives (science, arts, musique, histoire, nutrition et mathématiques) ainsi que les projets combinant de façon originale des éléments de différents domaines », affirme M. Orford.  

Il mentionne le brillant projet d’une classe de l’école secondaire Markville, à Unionville, en Ontario. Menés par leur enseignante, Adrienne Chong, les élèves ont utilisé Google Cardboard pour créer leur propre application de réalité virtuelle que l’on peut maintenant télécharger sur Google Play.

« C’était incroyable de voir ce groupe d’élèves devenir des apprenants actifs investis dans la narration de la propagation de la pandémie, de façon pertinente pour eux, soit la réalité virtuelle, affirme Mme Chong, directrice du département d’histoire de son école. Le concept du partage d’une histoire sur la pandémie de façon interdisciplinaire est l’essence même de la plateforme Moments déterminants Canada. »  

Vue intérieure de la salle commune des patients de la grippe espagnole

Vue intérieure de la salle commune des patients de la grippe espagnole. Armée américaine. Hôpital de camp no 85, Montior de Bretagne, France.

 

D’après M. Orford, il existe des milliers d’histoires non racontées dans les bibliothèques municipales, les journaux et les collections d’archives partout au Canada, qui n’attendent que d’être relates.

Sur la plateforme Moments déterminants Canada, il y a des histoires inspirantes, comme celle de Kirkina Mucko du Labrador, de Blanche-Olive Lavallée infirmière de guerre de Québec, et de la célèbre aviatrice Amelia Earhart de Toronto.

« À l’aide de tout médium imaginable, Moments déterminants Canada veut amener les Canadiens à être créatifs et passionnés dans leur façon de raconter ces histoires », explique M. Orford qui ajoute que des prix seront remis aux meilleurs projets de recherche sur la pandémie dans les collectivités canadiennes.

Il y a exactement 100 ans, la pandémie de grippe espagnole a balayé le Canada de septembre 1918 jusqu’à la fin de 1919. Plus de 50 000 Canadiens en sont morts et environ un tiers de tous les habitants du pays en avaient souffert.

Des hommes en Alberta portant un masque

Des hommes en Alberta portant un masque durant la pandémie de grippe espagnole, 1918.

« Dans un laps de temps étonnamment court, la grippe espagnole a tué presque autant de Canadiens que les quatre années de la Grande Guerre, explique M. Orford. Nous savons que d’un océan à l’autre, et dans toutes les générations, des histoires canadiennes fascinantes existent, mais n’ont jamais été partagées. Elles n’ont certainement jamais été rendues publiques de façon accessible. Voilà ce que nous souhaitons changer. »

Moments déterminants Canada a été fondé avec l’appui du ministère Patrimoine canadien et des douzaines d’institutions partenaires, dont Critical Thinking Consortium, Bibliothèque et Archives Canada, les Archives publiques de l’Ontario, le Laboratoire national de microbiologie, l’Association des infirmières et infirmiers du Canada, Huron College (Western University) et Ingenium – Musées des sciences et de l’innovation du Canada.

Auteur(s)
Profile picture for user Sonia Mendes
Sonia Mendes

Sonia Mendes est la rédactrice/réviseure anglophone pour Ingenium. Elle adore fouiller en coulisse pour raconter les histoires cocasses et colorées de la vie au musée ainsi que tout ce qui touche la science et l’innovation.