Les perforatrices, ces figures méconnues de l’histoire du Canada

3 m
Médias
Ingenium – Musées des sciences et de l’innovation du Canada
Le premier ordinateur de l'Université
Le premier ordinateur de l'Université, un IBM 650, en 1958.

L’été dernier, le Musée des sciences et de la technologie du Canada a ouvert les portes de sa collection à la chercheuse Jennifer Thivierge afin qu’elle puisse réaliser des recherches sur les « perforatrices », ces femmes qui, à partir des années 1950, perforaient des cartes de données et qui les inséraient ensuite dans des machines ou des tabulatrices. La Gazette de l’Université d’Ottawa présente ses conclusions et ce qu’elles révèlent sur la discrimination sexuelle dans le domaine de l’informatique.

Voir l'article ressource
Les perforatrices, ces figures méconnues de l’histoire du Canada
Auteur(s)
Profile picture for user Sonia Mendes
Sonia Mendes

Sonia Mendes est la rédactrice/réviseure anglophone pour Ingenium. Elle adore fouiller en coulisse pour raconter les histoires cocasses et colorées de la vie au musée ainsi que tout ce qui touche la science et l’innovation.