L'art portant un regard critique sur l'IA et la robotique

Share
4 m
Médias
Université d'Ottawa, et conservatrice adjointe à Ingenium

L'art offre une perspective unique pour examiner de manière critique la technologie que nous créons et pour (ré)évaluer sa signification et sa fonction dans le monde. Dans l'esprit de la recherche-création, les deux projets suivants rassemblent des artistes émergents, des ingénieurs, des éthiciens, des universitaires et des ‘Makers’ – au sein du Collectif CRAiEDL STIAM - afin d'interroger les différents impacts de la robotique et de l'intelligence artificielle (IA) sur la société, ainsi que les différentes façons dont les arts et les sciences humaines peuvent être au cœur de la pratique de l'innovation responsable.

Ces deux projets sont présentés comme des œuvres d'art, mais la méthodologie utilisée pour les développer impliquait des conversations critiques régulières entre les membres du collectif CRAiEDL STIAM. Ces conversations visaient à remettre continuellement en question les hypothèses disciplinaires préexistantes de chaque membre concernant la possibilité pour les "externes" de façonner leur travail disciplinaire de base, qu'il s'agisse de créer des œuvres d'art, de formuler des arguments éthiques ou de concevoir des robots et/ou des IA. Le résultat a été une reconfiguration de la compréhension de chaque membre du potentiel de STIAM à transcender les frontières disciplinaires traditionnelles pour produire un nouveau type d'expertise (c'est-à-dire l'expertise STIAM) et de connaissance (par exemple, une perspective critique informée par STIAM sur les assistants AI vocaux, dans le cas de Je suis honorée de servir).

Le Collectif CRAiEDL STIAM vous invite à faire l'expérience de ces deux œuvres en vous demandant comment elles pourraient remettre en question votre compréhension préexistante des sujets et des technologies qu'elles interrogent, mais aussi vos hypothèses sur les frontières artificielles qui tendent à être établies entre la production artistique et la production technologique.

Calibrating Stretched Transparency explore certains des processus, des logiques et des outils que les individus au pouvoir utilisent pour soutenir leur prise de décision dans des projets technopolitiques climatiques à grande échelle comme la géo-ingénierie - la (ré)ingénierie du climat mondial. À l'aide d'outils d'intelligence artificielle (IA) et de cartographie, nous mettons en évidence certains des biais inhérents à ces outils qui, à leur tour, influencent discrètement les décideurs qui les utilisent.

Pour en savoir plus sur Calibrating Stretched Transparency, consultez son site web ici.

Je suis honorée de servir explore l'aspect insidieux des environnements numériques conçus pour générer des données à propos des utilisateurs peu méfiants afin d’en tirer profit. Avec l'omniprésence de l'intelligence artificielle (IA), nous sommes devenus insouciants à offrir notre travail ou nos données personnelles en échange d'outils et de fonctionnalités gratuits.  Par le biais de cette installation multimédia, nous tentons de rendre visibles les conventions implicites qui sont présentées aux utilisateurs et le niveau de conception impliqué dans la séduction de l'utilisateur pour fournir son travail et ses données gratuitement.

Pour en savoir plus sur le projet Je suis honorée de servir, visitez le site web de ce projet ici.


Vous appréciez le Réseau Ingenium? Aidez-nous à améliorer votre expérience en répondant à un bref sondage !

Profile picture for user Chantal Rodier
Chantal Rodier

Chantal Rodier est coordinatrice du projet STIAM et artiste en résidence à la Faculté d'ingénierie de l'Université d'Ottawa au Canada. Elle enseigne des cours sur le design STIAM, la litéracie visuelle, la créativité et l'innovation qui rassemblent les étudiants des arts et des STEM dans des environnements d'apprentissage par projet.

Forte d'une formation en mathématiques, en informatique, en arts visuels et en gestion des arts, elle a intégré l'art, l'expérience humaine et la technologie tout au long de sa carrière. Plus récemment, elle a adopté l'approche STEAM dans ses rôles de chercheuse et de conservatrice adjointe à Ingenium. Chantal est membre-chercheur du Canadian Robotics and AI Ethical Design Lab (CRAiEDL.ca) et membre fondatrice du Human Centred Innovation Lab (HCIL) de l'Université d'Ottawa.