Les Archives numériques d’Ingenium invitent les esprits curieux à explorer les dépôts du Musée

Chercheurs, créateurs et cybercitoyens, réjouissez-vous : les dépôts du Musée vous ouvrent leurs portes!

Grâce au nouveau portail Archives numériques d’Ingenium — Musées des sciences et de l’innovation du Canada, les Canadiens disposent maintenant d’un accès sans précédent aux archives de trois musées nationaux. De fait, ils peuvent désormais consulter les avoirs numériques — et les notices de catalogue à l’état brut — du Musée de l’agriculture et de l’alimentation du Canada, du Musée de l’aviation et de l’espace du Canada et du Musée des sciences et de la technologie du Canada.

De quoi s’agit-il?

En tant qu’archiviste des collections d’Ingenium, j’estime que le lancement du portail Archives numériques est un événement important. Les utilisateurs du portail auront accès aux copies numériques des fonds d’archives et aux notices de catalogue des documents d’archives. En prenant cette initiative, nous voulons publier les nouvelles copies numérisées de nos documents et regrouper au même endroit le matériel disponible en ligne dans diverses photothèques virtuelles, comme Histoires en images, Galerie Le Canada vu par le CN ou encore celle du Musée de l’aviation et de l’espace du Canada.

Génial! À quoi le portail peut-il me servir?

L’accès direct à nos archives offre une infinité de possibilités. Tout d’abord, les utilisateurs peuvent faire des recherches à distance, sans avoir à venir sur place. À Ingenium, nous nous employons à rendre nos musées et leurs archives accessibles dans le cyberespace aussi bien que dans leurs locaux situés à Ottawa. Notre rayon d’action étant national, nous voyons l’ouverture de nos ressources numériques comme une façon de joindre ceux et celles qui ne peuvent venir nous visiter en personne.
 

Bowater plant in Corner Brook, Newfoundland.

Grâce au portail Archives numériques, un étudiant de Corner Brook, à Terre-Neuve-et-Labrador, ou de Tête Jaune Cache, en Colombie-Britannique, pourrait réaliser chez lui un projet sur les collections de photographies et rédiger des articles sur la collection de la Galerie Le Canada vu par le CN. Un cinéaste amateur pourrait chercher des images appartenant au domaine public pour son film, tandis qu’un entrepreneur pourrait s’inspirer des archives pour créer le motif d’un vêtement.

Shore scene with horses at Tete Jaune Cache, B.C. about 1913

Dans les entrées du catalogue, nous avons indiqué si, à notre avis, le contenu appartient au domaine public ou s’il fait l’objet d’une licence de Creative Commons. Le système d’octroi de licences Creative Commons vise à inciter la communauté internationale à employer un langage universel en ce qui concerne le droit d’auteur. À Ingenium, nous apprécions le fait que le système mette l’accent sur le contenu qui peut être réutilisé et sur la façon dont il peut l’être, et qu’il s’inscrive dans le contexte d’une utilisation personnelle ou professionnelle du Web.

Pourquoi ouvrir l'accès aux archives?

Les archives d’Ingenium étant financées par des deniers publics, nous avons le mandat de rendre nos fonds d’archives accessibles au grand public. On peut comparer nos archives numériques aux stèles de la Grèce antique; l’inscription de textes officiels sur des stèles dans l’Acropole est ce qui a donné à ces communications une portée symbolique et ce qui en a fait des sources fiables d’information aux yeux du public. Les stèles étaient accessibles à tous! Que les citoyens aient été d’accord ou non avec ce qui y était écrit, ils pouvaient mieux discuter les uns avec les autres puisqu’ils avaient accès à la même information. Nous désirons donc vous permettre de consulter nos archives, même si vous ne pouvez les voir en personne comme c’était le cas pour les stèles.

En plus de nos archives, le portail rend notre catalogue accessible à tous. Les notices relatives à chaque photographie, document et vidéo sont des sources de données en temps réel. Imaginez un instant que la porte de mon bureau soit ouverte et que je vous invite à entrer pour regarder par-dessus mon épaule tandis que je produis les notices de catalogue et les copies numériques des documents qui sont accessibles à partir du portail. Habituellement, les archivistes préfèrent publier des notices de catalogue parfaites pour éviter toute confusion. On craint en effet que la présentation d’un document numérisé puisse susciter des malentendus si l’information contextuelle qui le concerne est insuffisante.

Screen capture of catalogue entry for Hudson Strait Expedition fonds image HSE-A10-P53-CPR14.

Nous avons décidé de ne plus attendre d’avoir atteint la perfection avant de publier de l’information. Nous publions ainsi des archives numérisées qui pourraient être rognées ou qui ont été produites à basse résolution. Certaines photos numérisées sont présentées sans mention de date ou avec des titres étranges. Nous croyons qu’il est utile de rendre ces documents accessibles en ligne, même pendant que nous continuons d’améliorer et d’enrichir l’information à leur sujet. Pour l’instant, la mention « N/A » (qui signifie « sans objet » ou « non pertinent ») est inscrite dans de nombreux champs pour lesquels nous ne disposons pas encore d’information. Évidemment, cela est trompeur, puisque l’information manquante pourrait s’avérer très pertinente! À l’heure actuelle, nous sommes toutefois d’avis que l’information que nous possédons, aussi limitée soit-elle, peut être « suffisamment pertinente » pour le public et répondre à ses besoins.

Cet accès direct aux ressources peut même illustrer le travail que nous accomplissons quand nous servons d’intermédiaires ou que nous fournissons de l’information qui ne se trouve pas sur la notice d’origine. En vous invitant dans mon bureau, je souhaite vous montrer en toute transparence la manière dont le travail de l’archiviste est — ou sera — réalisé. Pour commencer, nous vous montrons l’information que nous avons. Comment pouvez-vous accéder à un document si vous ne savez pas qu’il existe? Comment saurez-vous que l’information historique comporte des lacunes si vous ne savez pas lesquelles ont déjà été comblées ni par qui elles l’ont été? Que dire des mentions « N/A »? Ces renseignements pourraient tous être pertinents, alors nous vous indiquons ce que nous ne savons pas encore.

En fait, vous pourriez même nous aider à cataloguer l’information! Si vous remarquez un détail qui vous semble bizarre — par exemple, si un aéronef Fokker Universal était identifié comme un Fokker Super Universal, ou encore si le nom d’une personne que nous devrions tous connaître n’était pas indiqué —, nous vous invitons à nous faire part de vos suggestions à l’aide d’un des liens fournis pour nous contacter. En nous aidant à enrichir le catalogue, vous permettrez à d’autres Canadiens et internautes de trouver la documentation dont ils ont besoin.

Quelle sera la suite?

Le nouveau portail Archives numériques présente quelques-unes de nos collections les plus populaires, mais notre travail de numérisation est loin d’être terminé. Nous ferons aussi appel au public pour déterminer quels documents numériser en priorité. Alors, si vous avez des commentaires à formuler, vous pouvez nous joindre à l’adresse : atorrance@ingeniumcanada.org.

Mots-clés
Auteur(s)
Profile picture for user Adele Torrance
Adele Torrance

Adele Torrance est l’archiviste d’Ingenium – Musées des sciences et de l’innovation du Canada.