Suivre de près une fissure dans la nappe glaciaire de l’Antarctique

6 m
Médias
Une image en couleurs fausses prise par le satellite de radarphotographie Sentinel-1A de la NASA montrait la fissure de 130 kilomètres de long dans la plateforme de glace Larsen C de la péninsule Antarctique
Alors que la calotte polaire du pôle Sud de la Terre plonge dans une nuit sans fin, les observatoires terrestres de la NASA continuent de surveiller l’immense fissure dans la plateforme de glace Larsen C de la péninsule Antarctique (image credit: NASA).

Des scientifiques suivent de près la croissance d’une large fissure dans la plateforme de glace Larsen C de la péninsule Antarctique. À partir de la fin de 2016 jusqu’à maintenant, la fissure s’est agrandie d’environ 150 km de long, s’accélérant vers la fin du mois de juin 2017. Pendant ces mois sombres, les dernières observations ont été effectuées par le Thermal Infrared Sensor (TIRS) à partir du satellite Landsat 8. Si la fissure atteint la côte, qui est seulement à 13 km, la glace commencera à vêler et pourrait devenir le plus grand iceberg jamais enregistré.

Nous sommes désolés mais l'article ressource est disponible seulement en anglais.

Voir l'article ressource
Suivre de près une fissure dans la nappe glaciaire de l’Antarctique
NASA Earth Observatory
Auteur(s)
Profile picture for user Jesse Rogerson
Jesse Rogerson, Ph.D.

Passionné par la communication de la science, Jesse Rogerson adore promouvoir la culture scientifique auprès du public. Il représente fréquemment le Musée de l’aviation et de l’espace du Canada à la télévision et à la radio, ainsi que dans les réseaux sociaux et lors de congrès. Il a participé à l’élaboration d’un atelier sur la communication scientifique visant à enseigner aux professionnels de la science du Canada des méthodes plus efficaces pour communiquer leurs constats scientifiques. Astrophysicien de formation qui exerce sa profession, M. Rogerson détient un doctorat (Ph.D.) en astrophysique d’observation de l’Université York, et a récemment publié un article revu par les pairs dans The Astrophysical Journal. Il aime faire de la moto, jouer à des jeux de société et jouer au « frisbee extrême ».