Dès son premier piqué, Cassini découvre « le grand vide »

Share
5 m
Catégories
Médias
Une interprétation artistique de l’astronef Cassini traversant la surface de l’anneau.
Très peu de débris sont trouvés lors du premier piqué entre Saturne et ses anneaux (credit d'image: NASA).

L’astronef Cassini a réussi son premier piqué entre Saturne et ses anneaux, une manœuvre qu’aucun autre engin spatial n’avait effectuée auparavant. Avant de procéder au piqué, les scientifiques n’étaient pas exactement certains de la quantité de poussière/débris qu’ils retrouveraient dans ce vide. Par mesure de précaution, les scientifiques qui étudient les orbites ont orienté Cassini pour que son antenne radio pointe dans la direction de sa trajectoire afin d’aider à protéger certains de ses instruments plus sensibles. Pendant le piqué, des scientifiques de mission ont pris des mesures pour voir à quel point l’environnement entre les anneaux était poussiéreux… et bien, cet espace est très vide! Les scientifiques de mission ont converti les données en pistes sonores pour entendre les impulsions, des sons générés par de petites particules frappant l’astronef. Ils en ont entendu très peu. 

Voir l'article ressource
Dès son premier piqué, Cassini découvre « le grand vide »
NASA
Profile picture for user Jesse Rogerson
Jesse Rogerson, Ph.D.

Jesse est un scientifique, un éducateur et un communicateur scientifique passionné. En tant que professeur adjoint à l'Université York, au département des sciences, de la technologie et de la société, il enseigne trois cours : Histoire de l'astronomie, Introduction à l'astronomie et Exploration du système solaire. Il collabore fréquemment avec le Musée de l'aviation et de l'espace du Canada, et prête sa voix d’expert au Réseau Ingenium. Jesse est un astrophysicien et ses recherches explorent la façon dont les trous noirs supermassifs évoluent à travers le temps. Que ce soit en classe, par le biais des médias sociaux ou à la télévision, il encourage les conversations sur la façon dont la science et la société se croisent et sur la raison pour laquelle la science est pertinente dans notre vie quotidienne.