Des scientifiques planétaires se penchent sur la façon d’explorer Uranus et Neptune

Share
10 m
Catégories
Médias
Une image d’Uranus et de ses anneaux prise par le télescope spatial Hubble
Des scientifiques planétaires réfléchissent à quelle planète du système solaire ils aimeraient visiter ensuite : Uranus ou Neptune? (image credit: NASA/STScI).

Une équipe de scientifiques planétaires réunis par la NASA a produit un rapport préliminaire sur comment et quand les humains pourraient envoyer une sonde sur Uranus, ou Neptune, ou les deux. Les deux géantes planètes de glace sont de loin celles qui sont les moins explorées du système solaire, en partie à cause de leur distance avec le Soleil et d’intérêts concurrents ailleurs. Cependant, le succès des récentes missions sur Jupiter et Mars, et la mission de Cassini tirant à sa fin sur Saturne, la NASA (et les agences spatiales d’autres pays) a commencé à envisager les prochaines explorations dans le système solaire. Van Kane, de la Planetary Society, résume le récent rapport dans ce billet de blogue.

Nous sommes désolés mais l'article ressource est disponible seulement en anglais.

Voir l'article ressource
Des scientifiques planétaires se penchent sur la façon d’explorer Uranus et Neptune
Van Kane
Profile picture for user Jesse Rogerson
Jesse Rogerson, Ph.D.

Jesse est un scientifique, un éducateur et un communicateur scientifique passionné. En tant que professeur adjoint à l'Université York, au département des sciences, de la technologie et de la société, il enseigne trois cours : Histoire de l'astronomie, Introduction à l'astronomie et Exploration du système solaire. Il collabore fréquemment avec le Musée de l'aviation et de l'espace du Canada, et prête sa voix d’expert au Réseau Ingenium. Jesse est un astrophysicien et ses recherches explorent la façon dont les trous noirs supermassifs évoluent à travers le temps. Que ce soit en classe, par le biais des médias sociaux ou à la télévision, il encourage les conversations sur la façon dont la science et la société se croisent et sur la raison pour laquelle la science est pertinente dans notre vie quotidienne.