Cuve de fermentation à régulation de température, 1874

Cuve de fermentation à régulation de température de Sleeman et Steele, 1874 (Numéro de brevet 2717). Source : Bibliothèque et Archives Canada/e003245291

En 1851, John Sleeman, brasseur originaire de Cornwall (Angleterre), fonde la Silver Creek Brewery à Guelph, en Ontario. Cette brasserie devient l’une des entreprises les plus ambitieuses et les plus prospères de l’époque. En 1859, son fils George, alors âgé de 18 ans, devient directeur de l’entreprise, dont il prend les rênes lorsque son père se retire, en 1868.

George Sleeman se montre aussi doué pour les affaires que dans l’art de la bière. En 1874, il fait breveter une « cuve de fermentation à régulation de température ». Il s’agit d’une cuve à deux parois (l’une interne et l’autre externe) entre lesquelles circule de l’eau ou un autre réfrigérant. Cette innovation permet à Sleeman de mieux maîtriser la température de la bière ou du moût dans la cuve et de fabriquer de la lager (bière blonde) tout en baissant ses coûts de revient grâce à l’intégration verticale de tous les aspects de la production et de la distribution. Stimulée par la croissance démographique de l’Ontario, la Silver Creek prend de l’expansion, distribue ses produits de Sault-Sainte-Marie au Québec, et lance la première cream ale canadienne. En 1900, Sleeman ouvre une deuxième brasserie à Guelph.

En 1916, l’instauration de la prohibition en Ontario porte un coup fatal à la brasserie Sleeman. L’entreprise est vendue et la marque disparaît pour ne renaître qu’en 1988, année où John, petit-fils de George, relance la brasserie sous le patronyme familial et brasse la Sleeman’s Cream Ale suivant la recette que son grand-père avait mise au point au XIXe siècle.

Auteur(s)
Profile picture for user Library and Archives Canada
Bibliothèque et Archives Canada

Gardien du passé, aussi bien que de l’histoire récente, Bibliothèque et Archives Canada (BAC) est une ressource incontournable pour tous les Canadiens qui veulent mieux se connaître eux-mêmes, individuellement et collectivement. BAC acquiert, traite, conserve et diffuse le patrimoine documentaire du Canada en plus d’être la mémoire permanente de l’administration fédérale et de ses institutions.

http://www.bac-lac.gc.ca/fra/Pages/accueil.aspx