Prix Horizon STIAM : on prend des nouvelles de Sawsan Haider

Share
3 m
Catégories
Médias
Sawsan Haider

Les prix Horizon STIAM d’Ingenium et du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) reconnaissent de jeunes innovateurs au Canada qui catalysent des changements positifs dans leur collectivité en utilisant les sciences, la technologie, l’ingénierie, les arts et les mathématiques (STIAM).

Chaque année, les candidats et candidates sont invités à démontrer leur passion pour la technologie et la science sous n’importe quel angle, d’une perspective artistique ou conceptuelle, qu’il s’agisse de recherche, de sensibilisation publique ou de la mise au point d’une nouvelle idée ou d’un nouveau produit.

Dans cette série de courts portraits, le Réseau Ingenium prend des nouvelles de quelques-uns des lauréats des prix de 2020. Ces derniers nous racontent ce qu’ils ont fait depuis leur grande victoire dans l’espoir d’inspirer une nouvelle cohorte de remarquables futurs diplômés canadiens à présenter leur candidature. 

Réseau Ingenium (RI) : Nous voulons de vos nouvelles! Sur quoi avez-vous travaillé depuis que vous avez gagné votre prix? Avez-vous des projets scolaires ou personnels en cours ou en préparation?

Sawsan Haider (SH) : J’ai presque terminé ma première session d’université! En plus de m’adapter à l’école en ligne et d’apprendre à m’y retrouver sur le campus, j’ai eu la chance de commencer quelques projets. Récemment, quelques amis et moi-même avons participé à un concours de recherche de premier cycle et soumis un article sur la manière de développer un algorithme d’intelligence artificielle pour lutter contre la résistance aux antimicrobiens. J’espère également commencer un stage de recherche à l’Université Queen’s où j’aurai la chance de m’amuser avec la méthode CRISPR et d’autres techniques de modification génétique! Enfin, j’ai également commencé à faire du bénévolat à quelques endroits, notamment à un refuge de ma région et à Habitat pour l’humanité.

RI : Pourquoi avez-vous décidé de poser votre candidature aux prix Horizon STIAM? Selon vous, qu’est-ce qui fait que votre candidature s’est démarquée des autres?

SH : En parcourant la liste des bourses pour lesquelles je pouvais postuler, en dernière année du secondaire, ce prix m’a semblé être un rêve devenu réalité. C’était tout ce que je recherchais : un prix axé sur l’innovation, et qui s’adresse clairement à des militants qui souhaitent changer le cours des choses dans le monde. Je pense que mes plus grands avantages étaient non seulement mon expérience, mais aussi mon authenticité. Je voulais vraiment que ma candidature mette en valeur la « vraie moi », et je crois sincèrement que c’est la meilleure chose à faire pour tout candidat.

« J’ai participé à un concours de recherche de premier cycle et soumis un article sur la manière de développer un algorithme d’intelligence artificielle pour lutter contre la résistance aux antimicrobiens ».

RI : Avez-vous des conseils pour ceux et celles qui pensent à présenter leur candidature mais qui se sentent un peu intimidés par la démarche?

SH : Pour moi, la démarche de candidature a été l’occasion de revenir sur toutes mes expériences et les incroyables chances que j’ai eues ces dernières années, et d’en parler à d’autres. Mon meilleur conseil serait de faire rayonner votre passion. Bien que cela puisse sembler intimidant au premier abord, la démarche de candidature vise à découvrir qui vous êtes en tant que personne et l’impact que vous avez eu dans votre collectivité.

RI : En tant qu’ancienne lauréate, vous considérez-vous comme une ambassadrice des STIAM? Selon vous, qu’est-ce qu’un grand champion ou une grande championne des STIAM?

SH : Je me considère certainement comme une ambassadrice des STIAM. Pour moi, un ambassadeur ou une ambassadrice est une personne qui se donne sans cesse la peine de militer pour l’innovation dans presque tous les domaines de sa vie. Être un champion ou une championne des STIAM ne signifie pas nécessairement travailler dans un laboratoire à la recherche de découvertes scientifiques révolutionnaires. Ça peut tout simplement être quelqu’un qui aide un ami à faire ses devoirs de biologie. Je pense que toute personne gentille, passionnée et curieuse est une championne des STIAM.

RI : Qu’avez-vous appris en présentant votre candidature aux prix Horizon STIAM?

SH : Ça a été pour moi une occasion de revoir mes dernières années au secondaire et d’apprécier pleinement toutes les expériences que j’ai eu la chance de vivre. Je suis extrêmement reconnaissante pour toutes les occasions que j’ai pu saisir, et je pense que la démarche de candidature a été un exercice qui m’a fait réaliser tout ça.

Profile picture for user Christine Clouthier
Christine Clouthier