Donner vie au passé, au présent et à l’avenir grâce à un artefact captivant

Avez-vous déjà été fasciné par une œuvre d’art ou un artefact? Peut-être l’avez-vous fixé pendant quelques minutes ou quelques heures en oubliant tout le reste. Il y a environ un an, j’ai vécu ce moment immersif. Toutefois, je n’étais ni dans une galerie ni dans un musée, mais je parcourais la collection en ligne du site Web d’Ingenium. L’œuvre/artefact qui a attiré mon attention était un modèle réduit d’une éolienne à axe vertical (EAV), comme illustré à droite. Je ne peux pas dire ce qui m'a captivé, mais je crois que c'était sa symétrie, ses lignes épurées et sa beauté simpliste. Une chose dont je suis certaine est que cet artefact a déclenché le début d’une merveilleuse aventure avec Ingenium.

: Maquette synthétique de couleur or d'une éolienne à axe vertical montée sur une base carrée en bois.

Le modèle de la turbine Darrieus qui a attiré l'attention de l'auteure. (No d’artefact 2009.0101.001

La diversité de genres en STIM

La Bourse de recherche sur le genre, les sciences et la technologie est une collaboration entre Ingenium et l'Université d'Ottawa. En tant que doctorante et ancienne enseignante de sciences passionnée par la promotion de la diversité de genres en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STIM), cette bourse me semblait être une progression naturelle. Je n’ai pas été déçue! Je suis très reconnaissante d'avoir été sélectionnée pour cette bourse qui durait de septembre 2019 à avril 2020.  

Une fois que le travail a débuté, avec l’aide et l’appui de mes superviseures, j’ai créé des ressources éducatives pour le corps enseignant et les élèves des niveaux primaire et secondaire. 

Mon objectif était de créer des matériaux qui mettraient en évidence l'artefact et présenteraient des personnes de genres différents ayant contribué à la recherche sur les EAV. Le projet a été un franc succès. Les ressources qui en ont découlé rejoignaient les énergies renouvelables, le genre et l'ingénierie, tout en présentant des artefacts de la collection nationale des sciences et de la technologie. 

Les turbines et le CNRC   

Les EAV permettent au vent de souffler dans n’importe quelle direction pour faire tourner la turbine et produire de l’électricité. Ces éoliennes ne sont maintenant plus utilisées couramment. Cependant, en 1996, quand Raj Rangi et Peter South travaillaient pour le Conseil national de recherches du Canada (CNRC), ils ont fait des expériences avec ces EAV et ont même installé un modèle sur le toit du bâtiment du CNRC. En 1982, une jeune ingénieure québécoise, Monique Carpentier, s’est jointe à l’équipe pour poursuivre cette recherche. Mme Carpentier a été l’une des premières femmes au Canada à travailler sur l'énergie éolienne. Dans le cadre de son travail, elle s’est servie du modèle, présenté sur la photo de l’artefact ci-dessus, pour expliquer le fonctionnement des turbines et promouvoir ce type d'énergie renouvelable auprès du public. En 2009, une fois que l’artefact avait rempli son rôle éducatif au sein du CNRC, Mme Carpentier a fait don du modèle à Ingenium. Ainsi, l’artefact peut poursuivre sa mission pédagogique et le public peut continuer d’être captivé par sa beauté.

Éolienne à axe vertical de type Darrieus érigée sur le toit d'un bâtiment de recherche du Conseil national de recherches du Canada.

La première EAV développée par M. Rangi et M. South a été installée sur le toit de l’édifice du CNRC.

Ressources éducatives

Les ressources éducatives créées pendant ma bourse de recherche chez Ingenium se composent de quatre unités, qui peuvent être utilisées individuellement ou comme un programme d’études complet. Chaque unité a ses propres objectifs basés sur un thème commun : la crise climatique. Ce thème a été choisi pour encourager divers élèves à contribuer à la résolution d’un problème auquel notre société est actuellement confrontée. Les élèves seront amenés à en apprendre davantage sur l'histoire des STIM et prendront conscience des informations inestimables que l’histoire fournit pour notre présent et notre avenir.

La première unité, intitulée « L’histoire au cœur de la science », permet aux élèves d’explorer l’importance de l’histoire de la science et les moyens de la préserver. L’unité se termine par un projet dans lequel les élèves sont invités à choisir un artefact en lien avec l’environnement que l’on peut trouver dans la collection en ligne d’Ingenium; à mener une recherche sur cet artefact; à explorer comment il a touché nos vies; et à prévoir ses utilisations futures. 

Aperçu d’une des ressources éducatives créées par l’auteure. « Concevoir un avenir prometteur » et l’unité 3, « les turbines m’emportent », sont clairement visibles. Il y a une image d'une éolienne à droite et le texte est à gauche.

Un aperçu des ressources éducatives développées par l'auteure pendant sa bourse de recherche chez Ingenium.

La deuxième unité, « Une vitalité renouvelable », offre aux élèves la chance d’explorer les formes d’énergie non renouvelables et renouvelables. Les élèves pourront ensuite évaluer les sources d'énergie renouvelables sur lesquelles le Canada peut miser davantage.

« Les turbines m’emportent » est la troisième unité qui permet aux élèves d’assumer le rôle d’ingénieur en se chargeant du processus de conception. Ce processus est souvent utilisé par les ingénieurs pour résoudre les problèmes qui ont plusieurs solutions. Dans cette unité, les élèves suivront les étapes du processus pour concevoir, construire et analyser leurs propres éoliennes.

La dernière unité, « Vive le vent », encourage les élèves à déterminer comment un édifice peut être autonome en utilisant l’énergie éolienne. Les élèves découvriront également des leaders de l’industrie éolienne.

Lors de l’élaboration des unités, notre objectif était de fournir des ressources facilement accessibles pour les enseignants et les élèves. En conséquence, les ressources peuvent toutes être téléchargées à partir du site de Femmes en STIM d’Ingenium et, par la suite, utilisées telles quelles ou modifiées selon les besoins. 

En tant qu’éducateurs, nous avons le pouvoir d’offrir aux élèves la possibilité de découvrir la beauté des objets historiques et de souligner leur importance future. Donnons vie au passé, au présent et à l’avenir!     

Profile picture for user Janelle Fournier
Janelle Fournier (elle)

En tant que la boursière de recherche pour Ingenium-Université d'Ottawa pour les études supérieures sur le genre, les sciences et la technologie, et une candidate au doctorat, Janelle a pour objectif de trouver des moyens d’aider le personnel enseignant à faire participer leurs élèves à des activités en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STIM). Elle est passionnée par l’idée d’inciter les élèves d’une diversité de genres à s'engager dans des domaines liés aux STIM. Sa recherche doctorale focalise sur l’intégration de l'enseignement de l'ingénierie au palier secondaire.