Prix Horizon STIAM : on prend des nouvelles de Katiya Gareau-Jones

Share
3 m
Catégories
Médias
Katiya Gareau-Jones

Les prix Horizon STIAM d’Ingenium et du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) reconnaissent de jeunes innovateurs au Canada qui catalysent des changements positifs dans leur collectivité en utilisant les sciences, la technologie, l’ingénierie, les arts et les mathématiques (STIAM).

Chaque année, les candidats et candidates sont invités à démontrer leur passion pour la technologie et la science sous n’importe quel angle, d’une perspective artistique ou conceptuelle, qu’il s’agisse de recherche, de sensibilisation publique ou de la mise au point d’une nouvelle idée ou d’un nouveau produit.

Dans cette série de courts portraits, le Réseau Ingenium prend des nouvelles de quelques-uns des lauréats des prix de 2020. Ces derniers nous racontent ce qu’ils ont fait depuis leur grande victoire dans l’espoir d’inspirer une nouvelle cohorte de remarquables futurs diplômés canadiens à présenter leur candidature. 

Réseau Ingenium (RI) : Nous voulons de vos nouvelles! Sur quoi avez-vous travaillé depuis que vous avez gagné votre prix? Avez-vous des projets scolaires ou personnels en cours ou en préparation?

Katiya Gareau-Jones (KGJ) : J’étudie à temps plein au Collège Cambrian, et j’ai eu la chance de me rendre sur le campus une fois par semaine pour deux laboratoires. J’apprécie vraiment mon programme de technologie du génie civil! J’ai également pu conserver mon emploi à temps partiel à Home Hardware, où je travaille quatre jours par semaine. Je travaille présentement à la réalisation d’une vidéo promotionnelle pour l’organisme I Love First Peoples afin de faire connaître sa « campagne de l’amitié ». Cette campagne vise à apporter de la joie aux jeunes des Premières nations les moins fortunés qui habitent dans des collectivités éloignées au Canada. Cette année, les gens peuvent acheter en ligne des trousses d’artisanat qui seront ensuite remises à ces enfants. Tous les détails sont à I Love First Peoples.

Après ma première année d'université, j'ai commencé un emploi d'été à temps plein chez EXP à Sudbury (une agence de génie civil).

RI : Pourquoi avez-vous décidé de poser votre candidature aux prix Horizon STIAM? Selon vous, qu’est-ce qui fait que votre candidature s’est démarquée des autres?

KGJ : J’ai décidé de présenter ma candidature à toutes les bourses et à tous les prix, parce qu’on ne sait jamais ce qu’on va gagner. Je pense que ce qui m’a distinguée, c’est le fait que je suis une personne diversifiée. Je fais du sport, je participe à la vie communautaire – en étant bénévole à I Love First Peoples, p. ex. – et j’ai même été propriétaire de ma propre entreprise (fabrication et vente de friandises faites maison pour chiens et chats) pendant l’été 2018. Toutes ces expériences m’ont aidée à devenir la personne que je suis aujourd’hui.

« Je pense que ce qui m’a distinguée, c’est le fait que je suis une personne diversifiée. Je fais du sport, je participe à la vie communautaire en étant bénévole à I Love First Peoples et j’ai même été propriétaire de ma propre entreprise. »

RI : Avez-vous des conseils pour ceux et celles qui pensent à présenter leur candidature mais qui se sentent un peu intimidés par la démarche?

KGJ : Il ne faut pas se sentir intimidé. Prendre un peu de temps pour préparer votre candidature vous donne une chance de gagner, même si vous pensez ne pas pouvoir gagner. Le questionnaire de candidature pose beaucoup de questions sur vous-même, comme ce que vous avez accompli et ce qui vous distingue des autres, ce qui permet une autoréflexion et pourrait vous aider à préparer d’autres demandes de bourses.

RI : En tant qu’ancienne lauréate, vous considérez-vous comme une ambassadrice des STIAM? Selon vous, qu’est-ce qu’un grand champion ou une grande championne des STIAM?

KGJ : Je me considère comme une ambassadrice des STIAM parce que maintenant, j’encourage les autres à poser leur candidature aux prix Horizon STIAM. Je n’aurais jamais cru pouvoir gagner quelque chose comme ça, et j’en suis très reconnaissante. Un grand champion ou une grande championne des STIAM est une personne qui fait preuve d’intégrité et d’humilité, et qui encourage les autres à devenir eux aussi des champions et à atteindre leurs objectifs.

RI : Qu’avez-vous appris en présentant votre candidature aux prix Horizon STIAM?

KGJ : J’ai appris qu’on est capable de faire beaucoup plus qu’on le pense. En écrivant toutes mes réalisations dans mon dossier de candidature, j’ai ressenti de la reconnaissance d’avoir pu faire tant de choses, avec l’aide de mes parents. Tout le monde devrait adopter une attitude axée sur la croissance – on peut faire n’importe quoi si on le veut vraiment!

Profile picture for user Christine Clouthier
Christine Clouthier