Sir Max Aitken (lord Beaverbrook) : documenter l’expérience de guerre du Canada

Share
Médias
Lord Beaverbrook (William Maxwell Aitken), vers 1916: Collection d’archives George-Metcalf, Musée canadien de la guerre 20020045-1675

Malgré l’énorme effort fait par le Canada pendant la Première Guerre mondiale, le gouvernement a adopté une attitude relativement passive par rapport à la documentation. Heureusement pour le Canada, et pour les générations qui ont suivi, sir Max Aitken (qui deviendrait plus tard lord Beaverbrook) et Arthur Doughty, l’archiviste du Dominion, se sont battus avec succès pour une meilleure documentation et préservation des activités du temps de guerre. De son propre chef, Aitken a établi en janvier 1916 le Bureau canadien des archives de guerre (BCAG), qu’il a financé lui-même. 

Le BCAG avait deux fonctions : faire connaître l’effort de guerre du Canada et s’assurer qu’il en reste un legs historique. Ces deux fonctions se complétaient mutuellement et, début 1916, Aitken a mis à profit son influence politique considérable comme témoin oculaire officiel du Canada, magnat de la presse et député au Parlement pour obtenir auprès du ministère de la Guerre britannique l’autorisation d’envoyer des photographes, des peintres et des cinématographes sur le terrain.

Près de 7 900 photos ont été prises et 1 000 œuvres d’art ont été créées par environ 100 artistes du BCAG pour documenter le rôle du Canada dans la Première Guerre mondiale. Le programme d’art de guerre se poursuit sous diverses formes de nos jours. La collection est un fonds important pour la recherche dans de nombreux domaines et une source inestimable d’information sur le passé du Canada.

Auteur(s)
Profile picture for user Musée canadien de la guerre
Musée canadien de la guerre

Le Musée canadien de la guerre est le musée national d’histoire militaire au Canada et l’un des centres muséologiques les plus respectés au monde en ce qui a trait à l’étude et à la compréhension des conflits armés.

Les origines du Musée canadien de la guerre remontent à 1880, à l’époque où celui-ci réunissait essentiellement une collection d’artefacts de la milice. Le Musée a ouvert les portes de sa nouvelle demeure, au cœur de la ville d’Ottawa, le 8 mai 2005. Son inauguration a non seulement commémoré le 60e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe, mais aussi le 125e anniversaire du Musée lui-même. Le Musée accueille chaque année environ 500 000 visiteurs.

https://www.museedelaguerre.ca