J. Armand Bombardier

Armand Bombardier, au volant d’une autoneige militaire Bombardier en 1943. Source : Bibliothèque et Archives Canada; numéro de référence : WRM 276.

Patrick Jodoin

Programme de journalisme du Collège Algonquin

Dès son jeune âge, Joseph-Armand Bombardier manifeste un intérêt pour la mécanique et souhaite trouver des moyens de résoudre les problèmes de transport que cause le rude hiver canadien. Il construit sa première autoneige alors qu’il n’est encore qu’un adolescent.

Bombardier naît en 1907 dans le Québec rural. Ses parents l’envoient au séminaire pour qu’il se fasse prêtre, mais, au bout de trois ans, sa passion pour les moteurs l’emporte et il se met à étudier la mécanique. Bombardier ouvre son propre garage à Valcourt (Québec) et se met à faire breveter ses inventions. Il crée notamment un appareil de déneigement, des mécanismes de traction, des tracteurs et une machine pour ébrancher et débiter les arbres. Étant donné qu’il n’y a pas de chasse-neige dans la province à l’époque, les inventions de Bombardier révolutionnent les déplacements dans la neige et dans diverses conditions difficiles.

En 1942, Bombardier crée l’entreprise L’Auto-Neige Bombardier Limitée, qui vend des véhicules qui seront utilisés comme ambulances, pour la livraison du courrier, ainsi que pour le transport des écoliers et des marchandises. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il offre ses services au gouvernement canadien pour l’élaboration de véhicules militaires. Au lendemain de la guerre, Bombardier met au point des véhicules tout terrain pour les secteurs forestier, minier et pétrolier, ainsi que des chasse-neige conçus spécialement pour le déneigement des trottoirs dans les villes. Ces petits véhicules seront à l’origine des premières motoneiges de marque Ski-Doo.

À son décès, survenu en 1964, Bombardier laisse derrière lui une entreprise florissante, qui est aujourd’hui un chef de file mondial en matière de technologie ferroviaire et de génie aérospatial. Il est intronisé au Panthéon canadien des sciences et du génie en 1992.

A boyhood fascination with tinkering evolves into a career as innovator and entrepreneur (1920).

Auteur(s)
Profile picture for user Algonquin College
Algonquin college

La philosophie organisationnelle du Collège Algonquin est définie par sa mission, sa vision et ses valeurs fondamentales. Définissant soigneusement la raison d’être de l’établissement, ces dernières visent toutes l’inspiration.

Mission : transformer l’espoir et les rêves en réussite toute la vie durant.

Vision : être un leader mondial en apprentissage personnalisé, numériquement connecté et expérientiel.

Valeurs : bienveillance, intégrité, pédagogie et respect.

(Site web en anglais seulement)

https://www.algonquincollege.com/