Fin de la rouille des céréales

Catégories
Médias
Dr. Margaret Newton. Photo courtousie de l'Agriculture et Agroalimentaire Canada / Gouvernement du Canada

Combattre le fléau

Nous ne pouvons qu’espérer voir un jour une réussite professionnelle aussi convaincante que celle de Margaret Newton. En 1925, le ministre canadien de l’Agriculture la nomma à la tête du Laboratoire fédéral de recherche sur les rouilles l’Université du Manitoba et lui confia la tâche de vaincre a rouille des graminées. À l’époque, ce champignon pathogène représentait un fléau pour les cultures du pays, détruisant chaque année quelque 30 millions de boisseaux de blé. Quand elle prit sa retraite environ 20 ans plus tard, ce nombre était réduit à zéro et tout le mérite lui revient. Au cours de sa carrière, elle écrivit plus de 30 documents de recherche sur le sujet des rouilles, une myriade de connaissances que les responsables gouvernementaux et les agriculteurs utilisèrent pour supprimer le fléau des cultures canadiennes. La bataille était gagnée.

Auteur(s)
Profile picture for user Ingenious - Ingénieux
Ingenious - Ingénieux