Se pencher sur la signification historique d’objets en lien avec la COVID-19

2 m
Médias
Ingenium – Musées des sciences et de l’innovation du Canada
Panneau en plexiglas et bacs de distanciation, à un dispensaire de la Croix Blanche.

Il est étrange de vivre quelque chose qui restera historique à jamais. Alors que nous naviguons dans les eaux inconnues de la COVID-19, il est difficile pour les conservateurs – qui habituellement s’intéressent au passé et en prennent soin – d’essayer d’imaginer, en temps réel, ce qui aura de l’importance pour nous dans l’avenir.

Un minuscule flacon de verre transparent contenant un vaccin contre la polio, posé sur un morceau de tissu blanc. Les mots à l’encre bleue et rouge s’estompent. Les caractères les plus grands, en bleu, disent : « DT POLIO VACCINE » (vaccin DT contre la polio).

Vaccin, 2002.0073

Le travail de conservation demande souvent d’interpréter le passé. Par exemple, de quelle façon ce flacon de vaccin contre la polio nous fait-il penser à la santé publique et à la recherche d’aujourd’hui? Au temps de la COVID-19, le travail des conservateurs comprime notre expérience des objets dans le temps. Par exemple, comment les panneaux en acrylique installés de nos jours dans les commerces seraient-ils interprétés par des conservateurs du futur, qui tenteraient de comprendre comment on se sent lorsqu’on traverse une pandémie d’envergure mondiale? De quelle façon documentez-vous votre propre expérience de la COVID-19? Selon vous, comment nous souviendrons-nous de tout ceci? 

Les conservateurs d’Ingenium se pencheront sur ces questions et bien d’autres dans le cadre de l’initiative « Conserver en temps de quarantaine ». 

#ConserverEnQuarantaine.

Mots-clés
Auteur(s)
Profile picture for user Rebecca Dolgoy
Rebecca Dolgoy

Rebecca Dolgoy est la conservatrice des ressources naturelles et technologies industrielles chez Ingenium.