Révéler les heures turbulentes d'une étoile en fin de vie

Share
Catégories
Médias

À l’aide de simulations perfectionnées dans un puissant superordinateur, une équipe internationale de chercheurs a entrevu les turbulences uniques qui alimentent les explosions d’étoiles.

outes les étoiles du ciel finiront par mourir – et certaines d’entre elles le feront vraiment dans une explosion.

Lorsqu’une étoile en fin de vie devient une supernova, elle explose avec une telle force qu’elle occulte toute la galaxie dans laquelle elle a vécu, projetant de la matière et de l’énergie sur des distances inimaginables, à une vitesse voisine de celle de la lumière.

Dans certains cas, ces cataclysmes cosmiques défient la théorie, en projetant dans des directions opposées 2 étroits rayons, appelés jets, au lieu d’exploser de manière symétrique dans toutes les directions à la manière d’un feu d’artifice.

Expliquer la création de ces jets est une entreprise difficile, mais une équipe internationale de chercheurs a récemment fait appel à de puissantes simulations informatiques pour avancer quelques réponses.

Cette équipe, dirigée par Philipp Mösta (boursier Einstein de la NASA à l’Université de la Californie à Berkeley) et comprenant les chercheurs Christian Ott, David Radice et Luke Roberts, de Caltech, l’informaticien Erik Schnetter, de l’Institut Périmètre, et Roland Haas, de l’Institut Max-Planck de physique gravitationnelle, a publié ses constatations le 30 novembre dans la revue Nature.

Leurs travaux jettent un éclairage sur la réaction en chaîne explosive qui crée les jets en question et qui, avec le temps, contribue à façonner la structure de l’univers telle que nous la connaissons.

« Nous recherchons le mécanisme fondamental, le moteur central qui fait en sorte que l’effondrement d’une étoile peut donner lieu à la formation de jets » [traduction], déclare Erik Schnetter, qui a conçu des programmes informatiques de simulation utilisés par l’équipe de chercheurs pour modéliser des étoiles en fin de vie.

L’équipe de chercheurs a découvert que ce moteur central est un lieu plein de turbulences. À l’instar d’une vieille voiture dont la suspension est en mauvais état et qui roule sur une route défoncée, tout système turbulent ne peut que devenir de plus en plus chaotique. Dans certains types de supernovas, cette turbulence est due à ce que l’on appelle une instabilité magnétorotationnelle – une sorte de modification rapide du champ magnétique d’un système en rotation, comme le sont certaines étoiles.

Avant les travaux d’Erik Schnetter et de ses collègues, on croyait que l’instabilité était une cause possible de la formation de jets dans des supernovas, mais il y avait peu de preuves pour appuyer cette hypothèse.

Pour découvrir de telles preuves, il fallait ce que M. Schnetter qualifie de parfaite tempête scientifique.

« Il faut les bonnes personnes ayant les bonnes compétences et la chimie qu’il faut entre elles; il faut les connaissances appropriées en physique, en mathématiques et en informatique; et il faut le matériel informatique capable de réaliser cette simulation. » [traduction]

Les chercheurs ont réuni les bonnes personnes et ont trouvé la puissance informatique nécessaire à l’Université de l’Illinois à Urbana-Champaign.

L’équipe a utilisé Blue Waters, l’un des superordinateurs les plus puissants au monde, pour exécuter des simulations d’explosions de supernovas – simulations si complexes qu’aucun ordinateur ordinaire ne pourrait effectuer les calculs nécessaires. Dans Blue Waters, les simulations ont fourni un aperçu sans précédent des forces magnétiques extrêmes en jeu dans les explosions d’étoiles.

Les simulations 3D ont révélé une cascade inversée d’énergie magnétique dans le cœur d’étoiles en rotation, qui s’accumule avec suffisamment d’intensité pour projeter des jets à partir des pôles stellaires.

Même si ces simulations ne tiennent pas compte de toutes les variables du chaos qui règne dans une véritable supernova, elles permettent d’atteindre un niveau sans précédent de compréhension, qui alimentera de futures recherches menées à l’aide de simulations plus spécialisées.

Selon Erik Schnetter, l’amélioration de notre connaissance des explosions de supernovas est un processus continu, qui pourrait nous aider à mieux comprendre – pour emprunter une formule de Douglas Adams – les origines de la vie, de l’univers et de tout.

La formation des galaxies, des étoiles, et même de la vie, est fondamentalement liée à l’énergie et à la matière projetées lors d’explosions d’étoiles. On sait que même notre Soleil, qui soutient toute la vie présente sur notre planète, est un descendant d’une ancienne supernova.

Par conséquent, explique M. Schnetter, les explosions d’étoiles sont profondément reliées à certaines des questions les plus fondamentales que le genre humain puisse se poser sur l’univers. Et en prime, les explosions de supernovas sont vraiment impressionnantes.

« Elles font partie des événements les plus puissants de l’univers, ajoute-t-il. Qui ne voudrait pas en savoir plus à leur sujet? » [traduction]

Supercomputer visualization of the toroidal magnetic field in a collapsed, massive star, showing how in a span of 10 milliseconds the rapid differential rotation revs up the stars magnetic field to a million billion times that of our sun (yellow is positive, light blue is negative). Red and blue represent weaker positive and negative magnetic fields, respectively. Simulations and visualization by Philipp Mösta.

Profile picture for user Perimeter Institute
Institut Périmètre

L’Institut Périmètre de physique théorique est un important centre de recherche scientifique, de formation et de diffusion des connaissances en physique théorique fondamentale. Fondé en 1999 à Waterloo (Ontario), au Canada, il a pour mission de faire progresser notre compréhension de l’univers au niveau le plus fondamental, stimulant les percées qui pourraient transformer notre avenir. De plus, l’Institut Périmètre forme la prochaine génération de physiciens grâce à des programmes innovateurs, et communique aux élèves, aux enseignants et au grand public la passion et les merveilles de la science.

https://www.perimeterinstitute.ca/fr