Le dispositif à couplage de charges : pour voir plus loin

Share
Catégories
Médias

Bryson Masse

Programme de journalisme du Collège Algonquin

On tient aujourd’hui pour acquis de pouvoir documenter sa vie au moyen de photos et de vidéos. Or, il serait impossible de les obtenir rapidement et sans effort sans le dispositif à couplage de charges (DCC) inventé par Willard Boyle. Le DCC est inventé au cours d’une séance de remue‑méninges que Boyle tient avec son collègue George Smith, aux laboratoires Bell du New Jersey. Ce dispositif est constitué d’un réseau de semi‑conducteurs pouvant recueillir des photons et les convertir en électricité, un peu comme le font les panneaux solaires.

En 1969, lorsqu’il invente le DCC avec Smith, Boyle a déjà vécu de formidables expériences. C’est un ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale, il a fait partie de l’équipe qui a inventé le laser à rubis à fonctionnement continu et il a participé à la sélection des sites d’atterrissage des modules lunaires du programme Apollo. Boyle est le directeur général de la conception d’appareils aux laboratoires Bell lorsque Jack Morton, son patron, lui lance le défi de concevoir un nouveau type de mémoire d’ordinateur, ce qui donne lieu à la création du DCC.

Des applications pour l’imagerie apparaissent très rapidement et changent grandement les choses dans les domaines de l’astrophotographie, de l’espionnage et de la spectroscopie. Le DCC rendant le développement de photographies désuet, il se traduit par des appareils plus légers et plus rapides fonctionnant sans pellicule jetable. Les majestueuses photos provenant du télescope spatial Hubble, créées grâce à une lointaine lumière recueillie au moyen d’un DCC, ont changé à tout jamais notre perception de l’univers.

Willard Boyle est intronisé au Panthéon canadien des sciences et du génie en en 2005. Il reçoit un prix Nobel en 2009.

Willard Boyle, 2009 Nobel Prize winner from Nova Scotia, died May 7, 2011

Auteur(s)
Profile picture for user Algonquin College
Algonquin college

La philosophie organisationnelle du Collège Algonquin est définie par sa mission, sa vision et ses valeurs fondamentales. Définissant soigneusement la raison d’être de l’établissement, ces dernières visent toutes l’inspiration.

Mission : transformer l’espoir et les rêves en réussite toute la vie durant.

Vision : être un leader mondial en apprentissage personnalisé, numériquement connecté et expérientiel.

Valeurs : bienveillance, intégrité, pédagogie et respect.

(Site web en anglais seulement)

https://www.algonquincollege.com/