De quatre à un : la reconception des sites web d’Ingenium axée sur l’utilisateur

7 m
Médias
Ingenium – Musées des sciences et de l’innovation du Canada
Une capture d’écran en octobre 2018 du site web d’Ingenium redessiné en anglais.

« Les musées à l’ère numérique » décrit certainement le trio de musées d’Ingenium à Ottawa, qui englobe le Musée de l’agriculture et de l’alimentation du Canada, le Musée de l’aviation et de l’espace du Canada et le Musée des sciences et de la technologie du Canada. 

Il s’agit également du thème principal du 46e congrès annuel du Comité international pour les musées et collections de sciences et techniques (CIMUSET), organisé par Ingenium. Cet événement annuel facilite l’échange d’idées se rapportant aux musées, aux professionnels du domaine et au patrimoine culturel. Le thème du CIMUSET 2018 — Les musées à l’ère numérique — coïncidait parfaitement avec un de mes importants projets en tant que spécialiste de l’expérience utilisateur chez Ingenium, soit la migration et la reconception des sites web de nos musées.

Ingenium, ses musées et le repositionnement de la marque

En 2017, la Société des musées de sciences et technologies du Canada a changé son nom pour Ingenium – Musées des sciences et de l’innovation du Canada. Ingenium et ses trois musées célèbrent la créativité, la découverte et l’ingéniosité humaine, en se concentrant sur les histoires des gens. Ce changement axé sur l’utilisateur a généré le besoin de regrouper quatre sites web séparés sous une seule bannière, tout en conservant l’identité unique de chacun des musées. Le délai était très serré, nous visions donc la restructuration existante du contenu pour accroître l’expérience des visiteurs et créer des occasions de promotions publicitaires croisées, tout en mettant l’accent sur une conception accessible et inclusive. 

Ce changement axé sur l’utilisateur a généré le besoin de regrouper quatre sites web séparés sous une seule bannière, tout en conservant l’identité unique de chacun des musées. 

Le repositionnement d’Ingenium ne touchait pas la façon dont fonctionne notre structure interne. Nous demeurons une société avec trois musées distincts. Le Musée de l'agriculture et de l'alimentation du Canada renseigne les visiteurs sur l’alimentation et les animaux à partir de sa ferme en exploitation et de son site patrimonial; le Musée de l’aviation et de l'espace du Canada, lequel est situé sur une ancienne base militaire et compte la plus vaste collection en aviation au Canada, informe le public sur les technologies aéronautique et aérospatiale; et le Musée des sciences et de la technologie du Canada, qui a rouvert ses portes en 2017, présente des artefacts et des éléments interactifs sur les sciences, la technologie et l’innovation au Canada.

Nos anciens sites web (de la société et des trois musées) utilisaient tous les quatre le même modèle afin d’indiquer l’interconnexion au public, et se servaient des couleurs, du texte et du contenu comme principal moyen de les distinguer entre eux. Le site de la société était noir, celui du Musée de l'agriculture et de l'alimentation du Canada était vert, celui du Musée de l'aviation et de l'espace du Canada était bleu et celui du Musée des sciences et de la technologie du Canada était rouge. Les quatre couleurs se retrouvaient également sur le logo de la société. Cependant, malgré ces efforts, le public (même local) ne se rendait pas compte qu’ils étaient interreliés. Le repositionnement visait donc non seulement le nom. Nous devions réfléchir à comment nous nous voyions, à l’interne, et à comment nous projetions cette image au public, à l’externe. Ingenium vise à célébrer la créativité, la découverte et l’ingéniosité humaine, tout en se concentrant sur les histoires des gens. Il fallait donc s’assurer de refléter cette vision dans la reconception de nos sites web. 

Quatre captures d’écran des pages d’accueil du site de la société Ingenium, du site du Musée de l'agriculture et de l'alimentation du Canada, du site du Musée de l'aviation et de l'espace du Canada et du site du Musée des sciences et de la technologie du Canada. Tous les sites partagent un gabarit semblable, les couleurs et les images étant les éléments distinctifs principaux.

Captures d’écran (pas à l’échelle) des anciens sites web d’Ingenium présentant les modèles identiques. 
De gauche à droite : site de la société Ingenium, site du Musée de l'agriculture et de l'alimentation du Canada, site du Musée de l'aviation et de l'espace du Canada et site du Musée des sciences et de la technologie du Canada. 
 

Objectifs du projet

Nos quatre principaux objectifs pour ce projet étaient de concevoir un site web qui avait les caractéristiques suivantes : 

  1. Axé sur l’utilisateur. Tout comme le repositionnement visait à mettre l’accent sur les histoires des Canadiens, nous souhaitions que notre site web reflète que nous le concevions en fonction de l’utilisateur. Il fallait donc s’assurer qu’il était magnifique avec une approche minimaliste, tout en étant accessible et inclusif. Des méthodologies d’expérience utilisateur (EU) devaient être utilisées pour la recherche, la conception et le processus de mise en œuvre. 
  2. Version mobile conviviale. Bien que nous souhaitions nous assurer que notre nouveau site web soit fonctionnel sur tous les navigateurs ainsi que sur les appareils mobiles, les tablettes et les ordinateurs de bureau, nous l’avons conçu pour les appareils mobiles d’abord, car nos statistiques nous ont indiqué qu’un nombre croissant de nos visiteurs accédaient à nos sites web à partir de leur téléphone cellulaire.   
  3. Plateforme commune. Nous avons décidé d’utiliser Drupal 8 comme plateforme, car il s’agit d’un système libre et facile à maintenir, qui a une solide communauté de développeurs auxquels nous pourrons faire appel, au besoin. Il permet également de réutiliser facilement une composante partout dans le site, assurant ainsi la cohésion dans l’apparence des pages web.  Finalement, l’interface simple de Drupal 8 donne la chance d’autonomiser nos employés et leur permet de téléverser leur propre contenu au lieu de dépendre seulement sur nos deux développeurs.  
  4. Une migration, PAS une reconstruction. C’était l’un des objectifs les plus importants et l’un des plus difficiles. En raison de nos délais et de notre budget serrés, nous ne voulions pas réécrire ou restructurer le contenu, mais plutôt migrer le contenu des anciens sites web à l’aide d’une approche agile et progressive. Toutefois, au fil de la progression du projet, nous nous sommes rendu compte que c’était parfois impossible. 

Recherche et conception

La reconception du site web était un projet agile de deux ans qui a commencé en 2016 et devait se terminer en 2018 (mais il est toujours en cours en raison du besoin de restructuration d’une partie du contenu). Le travail a été divisé en trois phases : d’abord la construction du Réseau Ingenium (sur lequel vous lisez cet article), ensuite l’intégration de l’information de la société (maintenant en bas de page du site web), et finalement l’intégration complète des sites web des musées sur la nouvelle plateforme.  

Grâce à notre approche agile pour le projet du site web, le gros de la recherche a été fait au début de chaque phase, mais se poursuivait tout au long du projet. Une partie de la recherche initiale comportait des analyses environnementales des sites web existants ayant des structures muséales semblables, la recherche de stratégies de conception solides, le développement de personas et de cartes de parcours, et le développement de maquettes fils de fer et de conceptions créatives. 
 

Sept regroupements de papillons adhésifs, avec chaque groupe ayant sa propre couleur. Ces regroupements représentent les besoins et les souhaits des sept personas pour le Réseau Ingenium.

Premières étapes de la planification des besoins et des désirs de nos personas sur le site web du Réseau (en anglais). 

Le contenu existant sur nos sites web devait également être soigneusement analysé. Une grande portion du contenu existant était migrée vers la nouvelle plateforme, mais une partie a été délibérément éliminée. Il était donc essentiel de faire l’inventaire du contenu. De plus, nous avons embauché une entreprise pour effectuer une évaluation complète du comportement des utilisateurs pour nos trois musées. Cette information nous a aidé à décider comment structurer le site web, créant ainsi une architecture d’information axée sur l’utilisateur et facile à comprendre. 

Prochaines étapes

La reconception du site web d’Ingenium en est à sa dernière phase. Bien que la migration ait été un objectif majeur du projet, la progression a dû être arrêtée pour effectuer des séances de consultation auprès des employés et une recherche en profondeur sur les utilisateurs pour restructurer les programmes éducatifs. 

Des essais d’utilisateurs sont en cours sur la reconception actuelle des nombreuses sections. Les résultats qui en ressortiront détermineront si davantage de travail est nécessaire pour obtenir un site web convivial. Du même coup, des outils en ligne, comme Hotjar, ont été mis en œuvre pour obtenir des données sur la façon dont les utilisateurs consultent le site web. Les visiteurs peuvent donner leur avis en utilisant un bouton sur le côté de la page. Une barre de message dans le haut du site web fait savoir au public que notre site est en construction, permet de maintenir la communication et, on l’espère, réduit les frustrations. Le site web continuera d’être mis à jour et d’évoluer, notamment grâce à l’ajout de meilleurs éléments visuels et une formation sur Drupal 8 pour les employés afin qu’ils soient à l’aise de télécharger leur propre contenu. 

Auteur(s)
Profile picture for user Lauren DiVito
Lauren DiVito

Lauren est une gestionnaire de technologie des musées à Ingenium. Précédemment, elle était une spécialiste en expérience utilisateur pour la Société pour deux ans. Avec un baccalauréat ès sciences en chimie et en beaux-arts et d'une maîtrise ès sciences en communications biomédicales, elle s'intéresse à l'exploration de la connexion entre les arts et les sciences.