Une carrière au rayonnement remarquable

Les travaux innovateurs de Sylvia Fedoruk dans le domaine de la physique suscitent une grande fierté chez les Canadiens et dans la communauté scientifique de la Saskatchewan.

Molly Gatt

Programme de journalisme du Collège Algonquin

Nous avons presque tous été touchés d’une certaine manière par des cas de cancer. Or, il est aussi probable que les personnes concernées aient subi une radiothérapie. Cinquante pour cent des personnes ayant un cancer subissent une radiothérapie, qui a pour effet d’attaquer l’ADN des cellules cancéreuses pour les empêcher de se reproduire. Sylvia Fedoruk, scientifique canadienne, consacre sa vie professionnelle aux techniques de radiothérapie.

Les scientifiques ont recours aux radiations pour lutter contre le cancer dès la découverte des rayons et du radium dans les années 1890. Cependant, les premiers appareils d’irradiation ne sont pas assez puissants. Alors qu’elle est étudiante diplômée, Fedoruk participe à la mise au point d’un appareil d’irradiation plus performant, appelé « appareil au colbalt-60 ». Élaboré en Saskatchewan après la Seconde Guerre mondiale, ce dispositif permet aux radiations de pénétrer plus profondément dans l’organisme afin de tuer les cellules cancéreuses sans endommager les tissus sains.

Une fois l’appareil au cobalt‑60 (aussi connu sous le nom de « bombe au cobalt ») mis au point, Fedoruk calcule les paramètres à respecter pour obtenir un fonctionnement approprié, après quoi le dispositif est exporté dans le monde entier. À la suite du succès que connaît la bombe au cobalt, Fedoruk conçoit l’un des premiers scanneurs nucléaires utilisés en imagerie médicale.

Avant son décès, en 2012, Fedoruk occupe deux postes importants, soit ceux de chancelière de l’Université de la Saskatchewan et de lieutenante‑gouverneure de la Saskatchewan. Le Sylvia Fedoruk Canadian Centre for Nuclear Innovation préserve l’héritage laissé par Fedoruk. Il vise à continuer d’offrir en Saskatchewan une expertise en sciences nucléaires de calibre mondial. Fedoruk est intronisée au Panthéon canadien des sciences et génie en 2013.

Born in Canora, Saskatchewan of Ukrainian immigrants, Dr. Sylvia Fedoruk is one of Canadas foremost medical biophysicists and the only woman who in the 1950s was conducting medical-physics research in Canada. Her groundbreaking achievements have earned her worldwide recognition, bringing honour to the University of Saskatchewan, her home province, and Canada as a whole.

Profile picture for user Algonquin College
Algonquin college

La philosophie organisationnelle du Collège Algonquin est définie par sa mission, sa vision et ses valeurs fondamentales. Définissant soigneusement la raison d’être de l’établissement, ces dernières visent toutes l’inspiration.

Mission : transformer l’espoir et les rêves en réussite toute la vie durant.

Vision : être un leader mondial en apprentissage personnalisé, numériquement connecté et expérientiel.

Valeurs : bienveillance, intégrité, pédagogie et respect.

(Site web en anglais seulement)

https://www.algonquincollege.com/