L’installation du premier câble télégraphique transatlantique (1858)

Catégories
Médias
Section du câble télégraphique transatlantique fabriqué en 1857 par la compagnie Newall and Co.Musée canadien de l’histoire, 2011.38.1

Le premier câble télégraphique transatlantique faisait plus de 3000 kilomètres et reliait l’île de Valentia, au sud-ouest de l’Irlande, à Heart’s Content, à l’est de Terre-Neuve. La technologie du télégraphe permettait à l’époque de transmettre, par câble, des messages encodés au moyen d’un courant électrique sur de grandes distances. L’installation du câble transatlantique fut complétée en 1858 à l’initiative de l’Atlantic Telegraph Company, une compagnie britannico-américaine. Les principaux personnages associés à ce projet sont l’homme d’affaires américain Cyrus West Field (1819-1892), les ingénieurs britanniques John Watkins Brett (1805-1863) et Charles Tilston Bright (1832-1888), ainsi que le physicien britannique William Thomson (1824-1907) et l’électricien britannique Wildman Whitehouse (1816-1890). Le 16 août 1858, une première communication réussie eut lieu impliquant la reine Victoria et le président américain Buchanan. Toutefois, en l’espace de quelques semaines, le câble n’était plus utilisable, compte tenu de la mauvaise qualité du signal et d’une surtension mal contrôlée.

Malgré cet échec, cette innovation pionnière constitue la première tentative réussie de télécommunication transatlantique. Elle permit de réduire les délais de communication entre l’Amérique du Nord et l’Europe de manière importante. À une époque où les bateaux mettaient plus de 10 jours à traverser l’Atlantique, les messages télégraphiques prenaient, dans des conditions optimales, quelques minutes à franchir l’océan. Il faudra attendre l’année 1866 avant qu’un nouveau câble télégraphique fonctionnel soit durablement installé entre l’Europe et l’Amérique du Nord.

Auteur(s)
Profile picture for user Canadian Museum of History
Musée canadien de l'histoire

Au cœur de la région de la capitale nationale, le célèbre édifice du Musée canadien de l’histoire accueille plus de 1,2 million de visiteurs chaque année, un achalandage qui en fait l’institution muséale la plus visitée au Canada. Le Musée, dont l’origine remonte à 1856, jouit de la considération générale en tant que centre d’excellence muséologique qui met en commun ses compétences dans les domaines de l’histoire, de l’archéologie, de l’ethnologie et des études culturelles avec d’autres musées au pays et à l’étranger.

https://www.museedelhistoire.ca/