La naissance de la télévision au Canada

Médias
Alphonse Ouimet, père de la télévision canadienne, construit le prototype du premier téléviseur en 1932. Il deviendra président de Radio Canada. Source : Collection de photographies de la CBC.

Daniel Prinn

Programme de journalisme du Collège Algonquin

Si, à la fin d’une longue journée, votre activité favorite consiste à vous laisser tomber sur le divan pour regarder votre émission de télévision préférée, vous pouvez en remercier Joseph‑Alphonse Ouimet, connu comme le père de la télévision canadienne. La télévision est aujourd’hui omniprésente, environ 14,5 millions de ménages canadiens possédant au moins un téléviseur.

Instauration de la télédiffusion au Canada

Originaire de Montréal, Ouimet travaille pour une entreprise de conception de téléviseurs. Il construit le prototype du premier téléviseur en 1932, à l’âge de 23 ans, juste après avoir terminé ses études de génie à l’Université McGill en étant le premier de sa promotion.

En 1936, Ouimet obtient un poste d’ingénieur débutant à la Commission canadienne de radiodiffusion (CCR), qui deviendra la Société Radio‑Canada (SRC). La British Broadcasting Corporation (BBC) ayant établi un service régulier de télédiffusion en novembre, Ouimet essaie de convaincre la CCR de faire de même.

En 1947, la télévision prenant de l’expansion aux États‑Unis, Ouimet revient à la charge. Cette fois, ses patrons cèdent à sa demande et lui confient la responsabilité de la télédiffusion d’émissions en anglais et en français au Canada. Grâce à ses efforts, Ouimet devient directeur général de la SRC en 1953, puis président en 1958.

Démission de la SRC et travail ultérieur

En 1967, Ouimet quitte la présidence de la SRC, Judy Lamarsh, secrétaire d’État, ayant qualifié de « pourrie » l’administration de la société. Ouimet occupe le poste de président de Télésat Canada de 1969 jusqu’à sa retraite, en 1980.

Réalisations

Les distinctions que reçoit Ouimet comprennent la médaille Ross de l’Institut canadien des ingénieurs en 1948 et un doctorat honorifique en sciences appliquées de l’Université de Montréal en 1957. Ouimet fait partie des 16 personnes initialement intronisées au Panthéon canadien des sciences et du génie en octobre 1992.

Auteur(s)
Profile picture for user Algonquin College
Algonquin college

La philosophie organisationnelle du Collège Algonquin est définie par sa mission, sa vision et ses valeurs fondamentales. Définissant soigneusement la raison d’être de l’établissement, ces dernières visent toutes l’inspiration.

Mission : transformer l’espoir et les rêves en réussite toute la vie durant.

Vision : être un leader mondial en apprentissage personnalisé, numériquement connecté et expérientiel.

Valeurs : bienveillance, intégrité, pédagogie et respect.

(Site web en anglais seulement)

https://www.algonquincollege.com/