Gilet de sauvetage

Cet article a initialement été rédigé et soumis pour faire partie du recueil de récits d’innovation du projet Canada 150 visant à réunir des témoignages sur l’innovation canadienne en collaboration avec des partenaires de partout au pays. Il a maintenant été intégré au Réseau Ingenium, un portail numérique qui met en vedette du contenu en lien avec les sciences, la technologie et l’innovation.

Gilet de sauvetage : Pitchayarat-Chootai/Shutterstock.com

L’assurance des pêcheurs inuits

Lorsque l’on tombe dans les eaux glaciales du Canada, tant côtières qu’intérieures, on risque plus de mourir d’hypothermie que de noyade. Les pêcheurs de baleines inuits connaissaient cette vérité. En cousant ensemble des peaux ou des boyaux de phoque, ils ont conçu un genre de veste étanche qu’ils portaient sur le torse. Ces ancêtres des gilets de sauvetage ont évolué avec le temps, gagnant tant sur le plan de l’isolation que de la flottabilité, jusqu’à devenir la planche de salut des marins d’aujourd’hui.

Profile picture for user Ingenious - Ingénieux
Ingenious - Ingénieux