Aventures avec le G-AKDN - Chapitre 15

Le KDN présenté dans le hangar de livraison de Bombardier.

C’est le meilleur moment. C’est le pire moment.

Je pilote le KDN en traversant le magnifique Nord canadien et mon cœur est très lourd. James n’est pas avec moi. Il est décédé à la suite d’une courageuse lutte contre le cancer.

Le KDN avait fièrement été exposé dans le hangar de Bombardier pendant deux ans. Les clients de l’avion Bombardier adorent le voir posé sous l’aile du dernier avion de la chaîne de production. Avec l’aide de Graham, nous avons toujours fait les inspections annuelles ainsi que les vols d’essai d’inspection, et à l’occasion, nous avons effectué des vols de familiarisation avec les amateurs du KDN. Nous avons réalisé que le musée de Downsview ne rouvrirait pas ses portes et nous avons décidé de ramener le KDN à Saskatoon. Je n’avais jamais imaginé que je serais en train de faire ce vol sans James.

James et moi avions discuté longuement de l’avenir du KDN. Le temps que nous avions passé ensemble avec le KDN était spécial et, lui étant parti, rien n’est pareil. Je pense que la meilleure chose pour le KDN est de le renvoyer au Royaume-Uni et de lui trouver un nouveau propriétaire qui continuera de le faire fonctionner et l’entretenir comme nous l’avons fait. Les pilotes du Royaume-Uni ont le Chipmunk à cœur et le KDN est reconnu et respecté dans la communauté de Chipmunk là-bas. J’effectue alors la planification nécessaire pour expédier le KDN au Royaume-Uni pour l’été 2016, qui, soit dit en passant, se trouve à être le 70e anniversaire du Chipmunk. La planification prend un bon départ. En survolant vers Saskatoon par la rive nord du lac Supérieur, je reçois un appel du salon aéronautique de Farnborough demandant la présence du KDN à leur spectacle aérien pour célébrer l’anniversaire du Chipmunk! Il m’a fallu environ une seconde pour y penser, et j’ai pris l’engagement d’y aller.

Il a fallu beaucoup d’organisation. Graham est venu m’aider à démonter et charger le KDN dans un conteneur de 40 pieds afin de l’expédier vers Bagby. Tout s’est très bien déroulé et le KDN est arrivé sain et sauf, sans aucune égratignure. En même temps, on m’a contacté de façon inattendue à une foule d’autres événements spéciaux qui demandaient la présence du KDN. De plus, la plus belle résidence, le hangar, et la piste se sont libérés pour que le KDN, Karen et moi puissions y demeurer pendant 5 mois! Ce lieu est parfaitement situé au centre de tous les événements spéciaux auxquels nous prenons part avec le KDN. Karen et moi arrivons en mai 2016, et Graham m’informe que, non seulement le KDN est assemblé et prêt à voler, mais qu’un ami de longue date veut être le nouveau gardien du KDN.

Vous ne pouvez pas croire comme toutes les choses se sont bien organisées, pour nous permettre d’amener le KDN au Royaume-Uni, pour être en mesure de piloter au cours de tous les événements célèbres, au moment le plus parfait de son histoire. Je crois que James a tout orchestré de là-haut. Il aurait vraiment aimé être ici et vivre tous ces événements. L’été a été parfait, mais il y a un vide – James n’est pas là.

Il me manque terriblement.

À suivre...

Auteur(s)
Profile picture for user Musée de l’aviation et de l’espace du Canada
Musée de l’aviation et de l’espace du Canada