Un chirurgien innovateur

Catégories
Médias
Le Dr Norman Bethune, debout à côté d’un véhicule du service mobile canadien de transfusion sanguine pendant la Guerre civile espagnole. Source : Bibliothèque et Archives Canada; numéro de référence : PA-117423.

Amelia Buchanan

Programme de journalisme du Collège Algonquin

Pendant la Grande Crise, Henry Norman Bethune voit tous les jours des personnes qui ne peuvent se payer les services d’un médecin. En 1935, il ouvre une clinique pour les chômeurs, qu’il soigne gratuitement. Bethune croit fermement dans les soins de santé universels. Or, à l’époque, cette idée est jugée trop radicale. Bethune ne vivra pas assez longtemps pour voir son rêve, l’établissement d’un régime de santé public au Canada, se concrétiser. Bethune est un chirurgien montréalais spécialiste de la tuberculose, maladie qu’il contracte lui‑même à l’âge de 36 ans. Après des mois de repos, il demande aux médecins qui le traitent de provoquer l’affaissement de son poumon atteint. Six semaines plus tard, il est complètement rétabli.

Bethune est un chirurgien thoracique connu dans le monde entier. On lui doit la mise au point de nombreuses techniques et l’invention ou la modification de 12 instruments chirurgicaux, dont le costotome, ciseaux servant à couper les côtes qu’on utilise encore aujourd’hui pour atteindre les organes internes. Bethune réalise aussi des innovations à l’extérieur du Canada. En 1936, pendant la Guerre civile espagnole, il conçoit le premier service mobile de transfusion sanguine. Une camionnette équipée d’un réfrigérateur permet d’apporter le sang aux blessés sur les lignes de front. Ce système, qui sauve de nombreuses vies, est encore utilisé de nos jours.

Lorsque le Japon envahit la Chine en 1937, Bethune va encore plus loin, mettant au point un bloc opératoire ambulant, qui est transporté par deux mules sur des terrains accidentés et permet d’exécuter des chirurgies dans les endroits les plus reculés. Bethune va jusqu’à réaliser 115 interventions en 69 heures, au mépris des nombreux tirs. Il est encore célèbre en Chine pour la formation et les soins médicaux qu’il a fournis à des soldats et à des civils.

Il est intronisé au Panthéon canadien des sciences et du génie en 2010.

Auteur(s)
Profile picture for user Algonquin College
Algonquin college

La philosophie organisationnelle du Collège Algonquin est définie par sa mission, sa vision et ses valeurs fondamentales. Définissant soigneusement la raison d’être de l’établissement, ces dernières visent toutes l’inspiration.

Mission : transformer l’espoir et les rêves en réussite toute la vie durant.

Vision : être un leader mondial en apprentissage personnalisé, numériquement connecté et expérientiel.

Valeurs : bienveillance, intégrité, pédagogie et respect.

(Site web en anglais seulement)

https://www.algonquincollege.com/