Symposiums sur les connaissances stellaires autochtones : série de rencontres locales et internationales, sur place et en ligne

Symposiums sur les connaissances stellaires autochtones : série de rencontres locales et internationales, sur place et en ligne

« Star Medicine Celebration » peinture par Annette S. Lee

Organisée par Ingenium et l’Institut de recherche et d’études autochtones de l’Université d’Ottawa, et présentée en territoire traditionnel algonquin, cette série de symposiums qui se tiendront les jours de l’équinoxe d’automne, du solstice d’hiver, de l’équinoxe de printemps et du solstice d’été combinera des cérémonies spirituelles, des présentations, des activités et des dialogues, tant en personne qu’en ligne. Les symposiums réuniront des gardiens du savoir autochtone, des aînés, des éducateurs et des érudits qui viendront discuter et échanger dans le but de revendiquer, préserver et revitaliser les connaissances stellaires et les collectivités autochtones partout dans le monde.

Le plan original était de tenir le symposium en septembre 2020, mais étant donné la crise de la COVID-19, nous avons dû refaçonner le programme en entier afin d’étaler le calendrier et de combiner des expériences inclusives tant physiques que virtuelles. Ce format hybride permettra d’élargir notre intention initiale d’offrir un espace propice à l’enseignement et à l’apprentissage, apportant espoir et guérison par le truchement de nos efforts et du savoir stellaire autochtone.

Équinoxe d’automne : protocoles avant les connaissances, thèmes saisonniers et régionaux

Le 21 septembre 2020 (19 h, Ottawa Est, Canada); le 22 septembre 2020 (9 h, Lismore, Australie)

Conférenciers :

(Les liens externes sont disponibles en anglais seulement)

Shawn Wilson et Stuart Barlo, Université de Southern Cross, Australie

Pour les peuples autochtones, l’astronomie et la cosmologie sont étroitement entrelacées. Les connaissances stellaires, comme toute autre chose, sont une question de relations, et nous enseignent notre place dans l’univers.

Shawn Wilson est un cri d'Opaskwayak du Manitoba. Il travaille au Gnibi College of Indigenous Australian Peoples et est également professeur adjoint au Østfold University College en Norvège. M. Wilson expliquera comment la compréhension des connaissances stellaires autochtones permet une compréhension approfondie de la nature même de la réalité. Mais pour en venir à une telle conscientisation, il nous faut cultiver des relations plus profondes avec le Pays céleste.

Stuart Barlo est un Yuin de la côte sud de la Nouvelle-Galles-du-Sud, et est le doyen du Collège Gnibi. M. Barlo décrira son expérience d’avoir été en mesure de parler du Pays céleste. Un tel parcours nécessite de se préparer adéquatement et de se créer un espace sûr pour entrer en relation avec le Pays céleste.

Panel d’experts :

Wilfred Buck, Manitoba First Nations Education Resource Center

Annette S. Lee, PhD., Native Skywatchers 
https://www.nativeskywatchers.com/

Nancy Maryboy, PhD., Indigenous Education Institute
http://indigenouseducation.org/

David Begay, PhD., Indigenous Education Institute
http://indigenouseducation.org/

Anita Tenasco, Directrice du secteur éducation de Kitigan Zibi
http://kzadmin.com/KZES.aspx

*Reporté et adapté en raison du COVID.* Coïncidera avec une cérémonie à Kitigan Zibi, Québec, pour inaugurer le projet des connaissances stellaires algonquines. Offrande de tabac et prières sur le territoire avec Peter Decontie, Wilfred Buck, Anita Tenasco et les membres de la communauté algonquine.

Un enregistrement sera disponible à partir de ce site Web.
Merci de votre intérêt et de votre participation au symposium en ligne Équinoxe d’automne : protocoles avant les connaissances. Un enregistrement (en anglais seulement) et une transcription (en français et en anglais) seront disponibles. Veuillez nous accorder de deux à quatre semaines pour compléter le processus d'édition et de traduction. Le prochain symposium en ligne aura lieu le 21 décembre. Merci de votre patience.


Solstice d’hiver : thèmes saisonniers et régionaux axés sur la recherche et l’exposition Sous un seul ciel : voix autochtones en astronomie d’Ingenium

Le 21 décembre 2020
Conférenciers à déterminer
Panel d’experts et discussions

Inscriptions à venir

Équinoxe de printemps : thèmes saisonniers et régionaux axés sur l’éducation

Le 20 mars 2021
Conférenciers à déterminer
Panel d’experts et ateliers

Inscriptions à venir

Solstice d’été : thèmes saisonniers et régionaux, rencontres sur place et en ligne, réseaux futurs

Le 20 juin 2021
Conférenciers à déterminer
Programme du symposium à venir
Coïncidera avec une cérémonie et une rencontre stellaire en territoire algonquin

Inscriptions à venir


Comité des connaissances stellaires autochtones :

Wilfred Buck, Annette Lee, Carola Knockwood, Peter Decontie, Anita Tenasco, Daniella Scalice, David Pantalony, Lindsey McGregor et Michel Labrecque.

Principaux commanditaires et partenaires :

  • Ingenium – Musées des sciences et de l’innovation du Canada
  • Faculté des arts et Institut de recherche et d’études autochtones de l’Université d’Ottawa
  • Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH)
  • Conseil national de recherches Canada
  • Financé par le gouvernement des États Unis
  • Association pour l’histoire de la science et de la technologie au Canada
  • Centre culturel de Kitigan Zibi Anishinabeg

« Les Anciens, les êtres stellaires, nous rappellent notre profonde interconnectivité avec l’univers, et le cadeau de transformation que nous recevons lorsque nous choisissons d’accepter cette interconnexion. »
Extrait (traduit) du conte de Kakwet, l’étoile de mer à huit bras; Carola Knockwood, pédagogue mi’kmaq.

OttawaU logo

le Conseil de recherches en sciences humaines
Symposiums sur les connaissances stellaires autochtones sont en partie financé par le
Conseil de recherches en sciences humaines. 

log Conseil national de recherches Canada

Ambassade des États-Unis au Canada

Canadian Science and Technology Historical Association logo

Kitigan Zibi Anishinabeg logo

Ingenium – Musées des sciences et de l’innovation du Canada


Ingenium reconnaît être en territoire traditionnel Algonquin Anishnaabeg.