Symposiums sur les connaissances stellaires autochtones - Adisokan : solstice d’hiver, étoiles et contes

Symposiums sur les connaissances stellaires autochtones - Adisokan : solstice d’hiver, étoiles et contes

Un tipi, au loin, au crépuscule.

CRÉDIT PHOTO : Lindsey Kirby-McGregor
L’activité « Tipis et télescopes » de Wilfred Buck près d’East Selkirk, au Manitoba, soutenu par le Manitoba First Nation’s Education Resource Centre.
 

Retour à la page principale des connaissances stellaires autochtones

Adisokan : solstice d’hiver, étoiles et contes

Le 21 décembre 2020 de 15 h à 17 h

Adisokan est un mot algonquin qui signifie « conte », avec une connotation culturelle toute spéciale. Venez écouter avec nous des histoires d’étoiles de trois nations autochtones : les Mapuches (Chili), les Algonquins (Québec) et les Dénés (Territoires du Nord-Ouest). Enseignements, esprit, langue, visions du monde et exploration de mots et du rôle du conte dans la culture autochtone seront au menu.

Anita Tenasco, Kitigan Zibi, Québec (Algonquins)
Joan Tenasco, Kitigan Zibi, Québec (Algonquins)
Chris Canon, Université de l’Alaska (avec des partenaires Dénés des Territoires du Nord-Ouest)
Yasmin Catricheo, Chili (Mapuches)
Animé par Wilfred Buck, Ininews, Manitoba

Anita Tenasco est une Anishinabeg de Kitigan Zibi. Elle détient un baccalauréat en histoire et en enseignement de l’Université d’Ottawa ainsi qu’un certificat en leadership des Premières Nations de l’Université Saint-Paul, à Ottawa. Elle a également suivi des cours en gestion publique de l’École nationale d’administration publique. À Kitigan Zibi, elle a occupé divers postes dans le secteur de l’éducation et, depuis 2005, elle est directrice de l’éducation dans sa communauté.

Anita a participé activement au projet Honouring Our Ancestors où la nation Anishinabeg de Kitigan Zibi était dirigée par Gilbert Whiteduck : il s’agissait de rapatrier les restes d’ancêtres conservés au Musée canadien de l’histoire, à Gatineau. Anita a également participé à l’organisation d’une conférence sur le rapatriement à Kitigan Zibi en 2005. Elle remplit un rôle important pour le projet de recherche.

http://nikanishk.ca/blog/participants-du-projet/anita-tenasco/

Chris Canon est étudiant au doctorat en anthropologie culturelle à l’Université de l’Alaska de Fairbanks. Ses secteurs de recherche visent la langue et la culture des Dénés du nord (Athapaskans), avec un accent particulier sur le savoir astronomique au sein des groupes ethnolinguistiques dénés. Il aime parcourir le territoire avec des porteurs du savoir traditionnel et a collaboré à plusieurs projets pour transformer ses travaux de recherche en différents documents et produits livrables qui sont de grande utilité aux communautés dénées et au grand public, notamment une carte du ciel gwich'in format affiche (sous presse).

Arctic Research Consortium of the United States 

Yasmin Catricheo est la spécialiste de l’éducation des STIM au Office of Education and Public Engagement de l’AUI. Elle est une enseignante de physique chilienne d’origine mapuche. Mme Catricheo adore l’enseignement des sciences et a récemment axé son intérêt sur l’astronomie et les STIM. Dans le cadre de sa formation professionnelle, elle a suivi différents cours de sciences et d’enseignement des sciences, et a fait de la recherche sur les avantages de l’argumentation scientifique dans une classe de physique. Elle détient une maîtrise en éducation de l’Université de Bío-Bío. Mme Catricheo est également membre du groupe autochtone « Mapu Trafun », et travaille étroitement avec la communauté mapuche pour récupérer la culture et communiquer le message de la vision du monde mapuche. En 2018, Mme Catricheo a été sélectionnée comme représentante chilienne de l’astronomie pour le Chile Educator Ambassador Program (ACEAP) créé par la NSF.

Associated Universities Inc.

Wilfred Buck est membre de la nation des Cris de Opaskwayak. Il a obtenu un baccalauréat en éducation et un post-baccalauréat de l’Université du Manitoba.

En tant qu’éducateur, M. Buck a eu l’occasion et la chance de voyager en Amérique du Sud et en Amérique centrale ainsi qu’en Europe. Il a rencontré des personnes autochtones de partout au monde qu’il a écouté et avec qui il a partagé.

Il est marié et a quatre enfants. Il est un fils, un oncle, un frère, un neveu, un conteur, un scientifique fou, un enseignant, un chanteur, un gardien du calumet, un gardien de la hutte de sudation, un aîné et un chef de la danse du soleil.

Pendant ses recherches sur les histoires d’étoiles ininews, M. Buck a trouvé une foule d’information qui devait être interprétée et analysée pour déterminer si les histoires faisaient référence aux étoiles. Puis l’aventure a commencé... La façon la plus facile de s’y prendre, lui a-t-on dit, était de lever les yeux vers le ciel.

« Le meilleur enseignement que j’ai reçu, de personnes autres que ma femme et mes enfants, est la capacité de voir l’humour dans le monde. »   Wilfred Buck 

https://acakwuskwun.com/

VIDÉO DE L'ÉVÉNEMENT DU 21 DÉCEMBRE