Avion J.I de Junkers

Avion J.I de Junkers

Faits saillants :

  • Biplan allemand d'observation du front à basse altitude et d'attaque au sol mis au point pendant la Première Guerre mondiale.
  • Premier avion tout métal de série au monde (1917).
  • Fuselage avant couvert de plaques d'acier le rendant presque impénétrable aux projectiles tirés du sol et faisant de cet appareil un adversaire redoutable.
  • Construction si robuste qu'aucun appareil n'a été détruit au combat (selon les rapports) même si plusieurs ont subi des dommages irréparables à l'atterrissage.
  • Le premier vol a été en 1917.

Galerie de photos :

Historique :

Mis au point pour l'observation du front à faible altitude, le Junkers J.I était le premier aéronef entièrement métallique de série au monde. La section avant blindée, qui abritait le moteur et l'équipage, était faite d'acier chrome-nickel de 5 mm. Son poids, ajouté à une construction métallique relativement lourde, en faisait un avion assez lent, mais résistant bien au tir d'armes légères. Au total, 227 Junkers J.I ont été construits, mais on ne sait pas combien d'entre-eux ont servi dans l'aviation militaire allemande, non plus que la nature de leurs activités.

L'aéronef du Musée est le seul Junkers J.I existant. La robustesse de sa structure métallique avait permis d'abandonner les câbles extérieurs qui maintiennent les ailes de la majorité des autres biplans de l'époque. Malgré son poids, sa lourdeur aux commandes et sa lenteur au décollage de terrains raboteux, le J.I était extrêmement résistant et idéal pour la reconnaissance à basse altitude. Des mitrailleuses pointant vers le bas avaient été prévues mais, jugées trop difficiles à pointer, elles ne furent jamais utilisées.

Lieu actuel :

Exposition Première guerre mondiale, Musée de l'aviation et de l'espace du Canada

Provenance :

Transféré par le Musée canadien de la guerre

Construit en 1918, ce J.I a été envoyé comme trophée de guerre de Dieppe au Canada sur le SS Venusia en mai 1919. Le Musée est d'avis que son armement consistait d'une mitrailleuse orientable utilisée par l'observateur mais certains auteurs font état de mitrailleuses fixes tirant vers l'avant.

Ce Junkers J.I a été assemblé et exposé au public à Toronto en août 1919 lors de l'Exposition nationale canadienne. In 1939, il a été transféré au musée aéronautique de Camp Borden. Plus tard, il a été transporté à l'entrepôt du Musée canadien de la guerre d'où il a été transféré au Musée, en 1969. C'est le seul Junkers J.I qui existe au monde.

Information technique :

Envergure 16 m (52 pi 6 po)
Longueur 9.1 m (29 pi 10 1/4 po)
Hauteur 3.4 m (11 pi 1 7/8 po)/td>
Poids à vide 1 766 kg (3 893 lb)
Poids maximum 2 140 kg (4 718 lb)
Vitesse de croisière 140 km/h (87 mi/h)
Vitesse maximale 155 km/h (96 mi/h)
Vitesse en montée 2 000 m (6 560 pi) / 32min
Plafond pratique Inconnu
Autonomie Inconnue
Moteur Un moteur Benz BzIV en ligne de 200 ch

Junkers J.I

MAEC
Musée de l’aviation et de l’espace du Canada
Numéro d’artefact
1967.0668
Fabricant
Junkers-Fokker Werke A.G
Lieu de fabrication
Allemagne
Date de fabrication
1918
Date d'acquisition
1969
Numéro d'enregistrement
586/18