Une nouvelle installation algonquin anishinàbe pour célébrer les langues autochtones

Musée de l'agriculture et de l'alimentation du Canada
Share
La nouvelle installation algonquin anishinàbe

OTTAWA (Ontario), le 29 juillet 2021 — Une nouvelle installation audio célébrant les langues autochtones a été dévoilée aujourd’hui au Musée de l’agriculture et de l’alimentation du Canada. Nidòndàzimin nidjìbikànàng signifie « Nous épanouir à travers nos racines ».

Pour souligner l’Année internationale des langues autochtones, déclarée par les Nations Unies en 2019, le Musée de l’agriculture et de l’alimentation du Canada, l’un des trois musées nationaux des sciences et de l’innovation de la famille Ingenium, a amorcé des discussions avec les représentants du Centre d'éducation culturelle Kitigan Zibi Anishinabeg en vue de partager une expression en langue algonquine anishinàbe avec les visiteurs du Musée. L’idée originale de l’exploration du langage comme autre façon de nourrir et de soutenir une collectivité a, depuis ce temps, été enrichie par les idées et l’énergie de plusieurs membres de la communauté de Kitigan Zibi.

« La nation Kitigan Zibi Anishinabeg est honorée de voir le talent et les compétences d’Asha Meness King et de l’aînée Joan Tenasco mis en valeur dans le cadre de la nouvelle exposition Nidòndàzimin nidjìbikànàng : Nous épanouir à travers nos racines au Musée de l’agriculture et de l’alimentation du Canada. La présence de notre anishinaabemowin – notre langue algonquine anishinàbe – dans l’installation, sur le terrain du Musée, au cœur du territoire algonquin anishinàbe d’Ottawa est essentielle au renforcement de nos relations et au maintien de notre collaboration », indique Anita Tenasco, directrice de l’instruction pour le secteur de l’éducation de Kitigan Zibi Anishinabeg.

L’installation, intitulée Nidòndàdizimin nidjìbikànàng, constituera un élément durable de l’exposition en plein air Découverte à ciel ouvert. Les visiteurs du Musée pourront prendre connaissance du contenu de deux panneaux décrivant l’expression anishinàbe algonquine et le travail du centre culturel Kitigan Zibi, mais surtout, ils entendront Joan Tenasco, gardienne de la langue algonquine, lire le texte en algonquin anishinàbe.

Le conservateur William Knight et la directrice générale du Musée, Kerry-Leigh Burchill, sont profondément reconnaissants du temps, de l’énergie et de la confiance investis dans cette collaboration. « Le personnel du Musée s’estime très chanceux d’avoir bénéficié d’une telle confiance et de ce savoir. Travailler avec Anita et Joan Tenasco, de même qu’avec Asha Meness King, aura été une expérience absolument merveilleuse et enrichissante », indique Kerry-Leigh Burchill.

« Les équipes des musées Ingenium reconnaissent que nous sommes au début d’un long parcours d’écoute, d’apprentissage et de collaboration qui nous conduira vers l’intégration des perspectives autochtones dans nos expositions, nos programmes et nos pratiques. Ce partenariat marque une étape importante de ce parcours. Nous avons hâte de travailler avec les communautés autochtones de tout ce pays que nous appelons maintenant le Canada en vue de partager des récits d’innovation et de résilience », déclare Christina Tessier, présidente-directrice générale d’Ingenium.

« La nation algonquine Anishinabeg, par l’entremise du travail des Anishinabeg de Kitigan Zibi et de Pikwakanagan, est ravie de faire équipe avec Ingenium et le Musée de l’agriculture et de l’alimentation du Canada. L’installation Nidòndàzimin nidjìbikànàng : Nous épanouir à travers nos racines, n’est qu’un exemple du développement d’une relation entre la nation algonquine et le Musée de l’agriculture et de l’alimentation du Canada. Notre confiance et notre partenariat vont continuer à grandir à partir d’ici! », ajoute Anita Tenasco.

Tous les visiteurs du Musée de l’agriculture et de l’alimentation auront accès à l’installation Nidòndàzimin Nidjìbikànàng : Nous épanouir à travers nos racines dans le cadre de leur expérience au Musée. En raison des mesures de santé et de sécurité actuellement en vigueur en rapport avec la COVID-19, tous les visiteurs doivent réserver leurs billets en ligne à l’avance. C’est avec grand plaisir qu’Ingenium accueillera gratuitement tous les membres des nations autochtones et prendra des dispositions pour que ceux-ci puissent réserver leurs billets auprès de l’équipe des relations avec la clientèle par téléphone au 613 991-3044, au 1 866 442-4416 ou par courriel, à l’adresse suivante : contact@IngeniumCanada.org.

-30-


Personne-ressource pour les médias

Rebecca Hickey
Ingenium— Musées des sciences et de l'innovation du Canada
rhickey@ingeniumcanada.org
343-550-7547

À propos du Musée de l’agriculture et de l’alimentation du Canada

Ingenium – Musées des sciences et de l’innovation du Canada administre trois musées, dont le Musée de l’agriculture et de l’alimentation du Canada. Le Musée propose des démonstrations éducatives pratiques sur l’alimentation et des expositions immersives sur une ferme expérimentale située au cœur de notre capitale nationale. On y présente des jalons de l’agriculture canadienne qui alimentent et inspirent l’avenir de la sécurité alimentaire et de l’agriculture durable. On y met aussi en évidence la relation entre les sciences et les technologies agricoles et le quotidien de la population canadienne. Les visiteurs sur place ont l’occasion unique de prendre part à des démonstrations pratiques et à des programmes saisonniers, ainsi que de voir différentes races d’animaux de ferme et diverses technologies. Les visiteurs virtuels et les publics à l’échelle du pays ont accès à des modules d’apprentissage, à des expériences, à des recettes et à des programmes en ligne traitant d’enjeux clés de notre époque.