Avion Spitfire L.F. Mk.IX de Supermarine

Avion Spitfire L.F. Mk.IX de Supermarine

Faits saillants :

  • Chasseur monoplace britannique conçu et construit par la filiale Supermarine de la société Vickers-Armstrong Limited, en production de 1938 à 1948.
  • L'aérodynamicien canadien Beverley Shenstone (co-concepteur du planeur Harbinger) a participé à sa conception.
  • Utilisé par les forces aériennes de plusieurs pays alliés pendant la Deuxième Guerre mondiale.
  • Il a servi sur tous les fronts en qualité d'intercepteur, d'avion de reconnaissance photographique, de chasseur-bombardier et de chasseur embarqué.
  • Plus de 20 000 appareils de ce type ont été construits en 24 versions, chacune de celles-ci utilisant des moteurs Rolls-Royce Merlin ou Griffon de plus en plus puissants.
  • Devenu légendaire face aux Messerschmitt Bf 109 pendant la Bataille d'Angleterre.
  • Piloté pendant la Deuxième Guerre mondiale par George Beurling, le pilote de chasse canadien ayant remporté le plus de victoires, dont 27 en deux semaines au-dessus de l'île de Malte.
  • Le premier vol a été le 6 mars 1936 (prototype).

Galerie de photos :

Historique :

Le Spitfire est l'un des aéronefs les plus célèbres de l'histoire. Entré en service avant la Deuxième Guerre mondiale, c'est l'un des rares types d'avant-guerre à avoir servi en première ligne jusqu'à la fin du conflit et même après. Tout au long de la guerre, le Spitfire a reçu un armement de plus en plus lourd et des moteurs de plus en plus puissants, doublant ainsi de poids et de puissance par rapport au modèle initial. Au total, 21 554 appareils ont été construits, en 24 versions différentes, dont environ 1 220 versions Seafire conçues pour être embarquées sur porte-avions.

Le Mk. IX sut relever avec succès le défi que posait le superbe Focke-Wulf FW 190 allemand. Les caractéristiques de vol à plus basse altitude du L.F. Mk. IX furent améliorées grâce à l'emploi d'un moteur conçu pour être plus performant à plus basse altitude et, dans certains cas, à la suppression des bouts d'aile afin d'augmenter la vitesse et le taux de roulis.

Lieu actuel :

Exposition Deuxième Guerre mondiale, Musée de l'aviation et de l'espace du Canada

Provenance :

Don de John Paterson

Ce Spitfire a été construit en 1944 par la filiale Supermarine de la société Vickers-Armstrong à l'usine de Castle Bromwich au Royaume-Uni. Au cours de cette même année, il a volé au sein d'une escadrille polonaise et d'une escadrille de l'ARC. Endommagé par un tir de DCA aux alentours du jour J, il a été entreposé par la RAF de la fin 1944 à 1946.

En 1946, l'avion a été vendu à l'armée de l'air néerlandaise qui l'a envoyé aux Indes néerlandaises (aujourd'hui l'Indonésie) en 1947 où il a volé sporadiquement jusqu'à son retour en Hollande, en 1950. Il a été vendu à l'armée de l'air belge en 1952, puis reconstruit et utilisé comme avion d'entraînement. Il a été radié des effectifs après un accident en 1954. Une entreprise privée l'a alors acheté et rebâti pour le remorquage de cibles.

John N. Paterson de Fort William (Ontario) a acheté ce Spitfire et l'a amené au Canada en 1961. Après l'avoir reconstruit, il en a fait don au Musée et l'a piloté jusqu'à Ottawa lors de la Journée des Forces aériennes, en 1964.

Information technique :

Envergure 9.9 m (32 pi 7 po)
Longueur 9.5 m (31 pi 4 po)
Hauteur 3.8 m (12 pi 7 1/4 po)
Poids à vide 2 638 kg (5 816 lb)
Poids maximum 3 402 kg (7 500 lb)
Vitesse de croisière Inconnue
Vitesse maximale 650 km/h (404 mi/h)
Vitesse en montée 1 204 m (3 950 pi) /min
Plafond pratique 12 954 m (42 500 pi)
Autonomie 698 km (434 mi)
Moteur Un moteur Rolls-Royce Merlin 76, 12 cylindres en V de 1 710 ch (exemplaire du Musée)

Supermarine Spitfire L.F. Mk.IX

MAEC
Musée de l’aviation et de l’espace du Canada
Numéro d’artefact
1967.0696
Fabricant
Supermarine Division, Vickers Armstrong Ltd.
Lieu de fabrication
Grande-Bretagne
Date de fabrication
1944
Date d'acquisition
1964
Numéro d'enregistrement
NH188 (RAF)