Réverbère à incandescence « Novalux » de Canadian General Electric Co.

Réverbère à incandescence « Novalux » de Canadian General Electric Co.

Lieu actuel :

Réserve des collections

Provenance :

Ce réverbère a d’abord été installé à Port Arthur, en Ontario. Ontario Hydro en fait l’acquisition pour son Museum of Electrical Progress dans les années 1960 et, en 1992, la société le transfère dans la collection nationale.

Historique technique :

Ce réverbère de 1920 a été conçu pour améliorer l’éclairage des rues. De fait, il dirigeait mieux la lumière le long des routes que les systèmes précédents, lesquels avaient tendance à la projeter dans les cours, les champs et les passages voisins. Cette amélioration a permis également d’espacer davantage les réverbères, réduisant ainsi les frais d’installation et d’entretien.

Historique :

L’augmentation de la circulation automobile dans les premières décennies du XXe siècle a forcé un meilleur éclairage des rues. Peu coûteuses à installer et assurant un bon rendu des couleurs, les ampoules à incandescence étaient couramment utilisées au cours de la première moitié du siècle. À la fin des années 1940, elles ont graduellement cédé leur place à des lampes à vapeur de mercure. Dans les années 1970, les lampes au sodium ont supplanté ces dernières et, aujourd’hui, les fabricants de lampadaires vantent les mérites des ampoules à DEL comme moyen d'éclairage le plus efficace.

MSTC
Musée des sciences et de la technologie du Canada
Numéro d’artefact
1992.1635
Fabricant
Canadian General Electric Co.
Lieu de fabrication
Canada
Date de fabrication
1920
Date d'acquisition
1992