Nous bricolons en arrière-plan et apportons des améliorations à nos sites Web. Nous sommes désolés des inconvénients!

Bovins de boucherie

Bovins de boucherie

Endroit :

Étable des chevaux et des bovins de boucherie, Musée de l’agriculture et de l’alimentation du Canada

Infos :

Comme leur nom l’indique, les bovins de boucherie sont des races élevées pour leur viande.  Le Musée abrite les races bovines les plus populaires du Canada.

Élevage :

L'accouplement se fait de façon naturelle dans la majorité des fermes d'élevage de bovins de boucherie, mais le Musée utilise l'insémination artificielle. Les vaches ont leurs premiers veaux  à l’âge de deux ans et la période de gestation dure environ neuf mois. La saison de vêlage s'étend normalement de janvier à avril. 

Soins et alimentation :

Les vaches allaitent leurs petits en pâturage jusqu'à l'automne. Les veaux sont sevrés de septembre à novembre, lorsqu'ils pèsent environ 250 à 350 kg (550 à 770 lb) et sont âgés d'environs sept mois.

Après le sevrage, les veaux sont habituellement placés dans un parc d'engraissement où leur alimentation se compose d'ensilage, de suppléments protéiques, de céréales et peut-être d'un peu de foin. Ils grossissent d’environ un kilogramme par jour jusqu'à ce qu'ils atteignent 500 à 600 kg (1100 à 1230 lb) à l'âge approximatif de 14 à 18 mois; ils sont alors prêts pour l'abattage. On augmente la quantité de céréales à la fin de la période d'engraissement afin de produire une mince couche de graisse assurant une viande tendre et au bon goût.

Une bête de 500 kg (1100 lb) produira environ 215 kg (470 lb) de viande commercialisable.

Les bovins à viande au Canada :

Avec ses plus de 60 000 fermes et exploitations bovines, le Canada est le quatrième exportateur de bœuf et de bovins au monde. Il y a environ 3,7 millions de bœufs de boucherie au Canada, dont près de la moitié en Alberta. Le troupeau moyen compte 38 têtes, mais un fermier a besoin d'au moins 75 à 100 vaches pour gagner sa vie uniquement par l'élevage de bovins de boucherie.  De nombreux éleveurs pratiquent également la culture de céréales ou l’élevage de vaches laitières. Le Canada produit 1,2 milliard de kilogrammes (2,7 milliards de livres) de bœuf par an.

Races
Aberdeen Angus

Aberdeen Angus

La race Aberdeen Angus a ses origines en Écosse et est l'une des rares races de bovins qui naît sans corne. L'Angus est complètement noire ou rousse.

Galloway ceinturée

Belted Galloways

La Galloway ceinturée – souvent appelée « Belty » dans le monde anglophone – est ainsi nommée en raison sa large bande blanche au niveau du ventre. Comme le reste de la vache est noire, on appelle parfois ces vaches « biscuits Oreo ». La bande blanche distinctive, qui peut brunir légèrement en été, varie en largeur et régularité selon les individus, mais couvre généralement la majorité du corps, et même quelquefois la partie antérieure du pis. La  Galloway ceinturée est plus grande, produit plus de lait et croît plus vite que la race dont elle est issue, la Galloway.

Blonde d’Aquitaine

Blonde d’Aquitaine

Cette race, qui remonte au Moyen-Âge, est en fait issue du croisement de trois races de bovins dans le sud-ouest de la France. Elle a été importée pour la première fois au Canada en 1971. Tout comme les races limousin et charolais, la blonde d’aquitaine tire son nom de la région de France dont elle est originaire (Aquitaine). Reconnaissable à sa couleur blond uni, cette race au corps long est dotée d'une force exceptionnelle.  Elle a déjà été utilisée comme animal de trait.

Charolais

Charolais

Cette race vient de la province de Charolles en France. Elle est toute blanche et fut introduite en Amérique du Nord par le Mexique. C'est une vache imposante donnant de gros veaux. Ce fut une race développée également comme animal de trait.

Hereford

Hereford

Cette race britannique très populaire au Canada. Ces animaux sont roux avec une face blanche, avec ou sans cornes. Ils prennent du poids facilement et rapidement et se sont adaptés au climat et aux sols canadiens.

Limousin

Limousin

La Limousine est une des races bovines connaissant la plus forte croissance au Canada. Elle tire son nom de la région du Limousin en France, d’où elle est originaire. Au Canada depuis 1968, la Limousine est habituellement de couleur brun roux foncé avec ou sans cornes, mais elle peut être noire lorsqu’elle est issue du croisement avec une autre race. Elle est souvent croisée avec les races Angus, Hereford et Shorthorn.

Shorthorn

Shorthorn

La race de bovins de boucherie enregistrée la plus ancienne au Canada, la Shorthorn est arrivée au Canada en 1825. Sa robe est diversement colorée : rouge, blanc ou rouan. Elle a des cornes courtes. Cette race est adaptable et docile. Contrairement à plusieurs autres races, la Shorthorn est également une race laitière.

Simmental

Simmental

Les bovins Simmental ont été importés pour la première fois au Canada en 1967. Tout comme la Limousine, la Charolaise et plusieurs autres races, la Simmental tire son nom de sa région d’origine. « Tal » signifie vallée en allemand.

De couleur allant du rouge au blanc ou presque noir, cette race musclée est reconnue pour sa docilité et sa grande taille. Elle a également été utilisée comme bovin laitier et animal de trait.