Les Soirées Curiosité en Scène - Leonardo da Vinci : 500 ans de génie

MSTC
Musée des sciences et de la technologie du Canada
2 mai 2019
17 h 00 - 20 h 30
Les Soirées Curiosité en Scène - Leonardo da Vinci : 500 ans de génie
Quand
Heures
17 h 00 - 20 h 30
Description du frais
10 $ pour les non-membres, 7 $ pour les membres, 7 $ pour les étudiants (carte étudiante requise le soir de l’événement). Inscription requise.
Langue
Bilingue
Commentaires pour langue
Les présentations seront traduites simultanément dans les deux langues officielles.

L’ambassade d’Italie et le Musée des sciences et de la technologie du Canada vous invitent à une soirée de discussion et de découverte sur Leonardo da Vinci, la quintessence de l’homme de la Renaissance.

Des conférenciers du musée Galilée en Italie, l’Université Carleton et l’Université d’Ottawa exploreront l’importance contextuelle de l’ensemble très diversifiée de son œuvre, ainsi que l’influence continue de ses accomplissements sur les sciences, la technologie et les arts de notre ère.

Soyez parmi les premiers à visiter la toute nouvelle exposition « Leonardo da Vinci - 500 ans de génie »! Votre billet Curiosité en scène vous donnera accès à l’entièreté de la collection, qui inclut des reproductions grandeur nature d’œuvres d’art de Leonardo, des versions écrans tactile de ses codex, et bien plus encore!

Prenez part à la discussion et partagez vos idées en utilisant le mot-clic #CuriositéEnScène.

Agenda:

  • 17h00 - 18h30: Explorez la collection « Léonard da Vinci : 500 ans de génie ». Rafraîchissements et Réseautage.
  • 18h30 - 20h30: Présentations et table ronde.

Nos conférenciers :

Andrea Bernardoni (Musée Galilée) - Chercheur principal
Angelo Mingarelli (Université Carleton) - Mathématicien
Hanan Anis (Université d’Ottawa) - Professeure en génie électrique et informatique 
Lisa Leblanc (Musée des sciences et de la technologie du Canada) - Directrice générale ; animatrice

Biographies :

ANDREA BERNARDONI, CHERCHEUR PRINCIPAL, MUSÉE GALILÉE

Andrea Bernardoni s’intéresse à l’histoire de la technologie dans le cadre de son travail à l’Institut de l’histoire de la science (Musée Galilée). Il a été conservateur de plusieurs sections d’importantes d’expositions consacrées à Leonard de Vinci, entre autres Leonardo, l’acqua e il Rinascimento (Milan, 2004), The Mind of Leonardo (Florence, 2006; Tokyo, 2007; Debrecen, 2007; San José, 2008; Rome, 2009), Leonardo and the Art of Sculpture (Atlanta, 2009; Los Angeles, 2010), Les rêves mécaniques de Léonard de Vinci (Rombas, 2008) et Léonard de Vinci et la France (Amboise, 2009).

Andrea a obtenu un doctorat en histoire de la science à l’Université de Florence. Il est l’auteur de nombreuses publications sur l’histoire de la science et sur la technologie à la Renaissance, y compris les essais intitulés De re metallica et Il tramonto del Medioevo, parus en 2013 dans le volume Il contributo italiano alla storia della tecnica, Treccani Encyclopaedia, publié à Rome. Il a également remporté le premier prix du festival de cinéma « Vedere la Scienza » (Voir la science) en 2007 pour son film d’animation en trois dimensions intitulé « Il colosso di Leonardo » (Le colosse de Léonard), dans la catégorie des documentaires scientifiques.

ANGELO MINGARELLI, MATHÉMATICIEN, UNIVERSITÉ CARLETON

Mathématicien de formation, Angelo Mingarelli s’est toujours beaucoup intéressé au croisement entre les mathématiques et les arts, qu’il s’agisse de la calligraphie, de la sculpture ou des arts visuels. L’intérêt qu’il porte à Léonard de Vinci remonte à la période où, dans sa jeunesse, il a vécu une immersion culturelle dans la Petite Italie de Montréal.

Diplômé du Collège Loyola, à Montréal, Angelo a obtenu un doctorat en mathématiques de l’Université de Toronto grâce à une bourse d’études en sciences (du centenaire) accordée en 1967 par le Conseil national de recherches du Canada. Il a été chercheur associé du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) à l’Université d’Ottawa pendant de nombreuses années, avant de devenir professeur de mathématiques à l’Université Carleton en 1990.

HANAN ANIS, PROFESSEURE EN GÉNIE ÉLECTRIQUE ET INFORMATIQUE, UNIVERSITÉ D’OTTAWA

Hanan Anis est professeure en génie électrique et informatique à l’Université d’Ottawa. Elle est titulaire d’une chaire du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) en génie entrepreneurial de la conception, et coordinatrice de l’entrepreneuriat et de l’innovation à la faculté de génie de l’Université d’Ottawa. Fervente défenseuse d’approches innovantes en ingénierie, Hanan est impatiente d’explorer le legs si créatif et diversifié de Léonard de Vinci, et les façons dont nous pouvons en appliquer les leçons aujourd’hui.

Avant d’intégrer l’Université en 2004, Hanan a été cofondatrice et dirigeante principale de la technologie à Ceyba, une entreprise du domaine de la réseautique optique grande distance qui employait 250 personnes à son apogée. Elle a également travaillé chez Nortel, dans différents postes, ayant piloté des travaux de recherche visionnaires dans divers domaines de la photonique, variant de la physique des dispositifs au réseautage optique.

Hanan détient un baccalauréat ès arts de l’Université Ain Shams (1987) ainsi qu’une maîtrise (1991) et un doctorat (1996) de l’Université de Toronto, tous deux en génie électrique et informatique.

LISA LEBLANC, DIRECTRICE GÉNÉRALE, MUSÉE DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE DU CANADA

Lisa Leblanc est devenue directrice générale du Musée des sciences et de la technologie du Canada en octobre 2018. Avant d’arriver à Ingenium, Lisa était directrice, Apprentissage et Renouvellement du musée canadien des enfants, au Musée canadien de l’histoire. Avant cela, elle était responsable du développement des programmes et de l’expérience des visiteurs à la Salle de l’histoire canadienne, toujours au même musée.

Lisa possède une maîtrise ès arts en histoire, spécialisation en muséologie, de l’Université York, ainsi que deux baccalauréats en beaux-arts, dont un en histoire de l’art et l’autre en théâtre, de l’Université Concordia. Elle a fait partie de l’équipe qui a mis sur pied le nouveau Musée canadien de la guerre. Suite à l’ouverture du musée en 2005, elle a été responsable de l’expérience des visiteurs et du développement des programmes.

Museo Galileo    Carleton University     uottawa     Italian Embassy