Ma combine, mon héroïne - Torse supérieur

Illustration : Torse supérieur

La combinaison EMU se compose de nombreuses parties, toutes fabriquées en différentes grandeurs pour pouvoir les assembler en fonction de la taille des astronautes. EMU veut dire extravehicular mobility unit, soit « unité de mobilité extravéhiculaire » en français, dont l’adjectif « extravéhiculaire » signifie à l’extérieur du véhicule (ou, dans le cas des astronautes d’aujourd’hui, à l’extérieur de la Station spatiale internationale). En gros, la combinaison EMU est un engin spatial personnel conçu pour protéger l’astronaute des dangers de l’espace.

Continue à lire pour en savoir plus sur le torse supérieur et les éléments qui s’y attachent.

Torse supérieur

Torse supérieur
Crédit photo: NASA

Le torse supérieur se compose du torse supérieur rigide et des bras.

Torse supérieur rigide

Torse supérieur rigide 1
Crédit photo: NASA
Torse supérieur rigide  2
Crédit photo: NASA

Le torse supérieur rigide (HUT) couvre la poitrine et le dos de l’astronaute. C’est essentiellement une veste en fibre de verre, à laquelle s’attachent des dispositifs comme le module de commande et d’affichage (DCM) et le système de survie de base (PLSS).

Module de commande et d’affichage

Module de commande et d’affichage
Crédit photo: NASA

Le module de commande et d’affichage (DCM) est un panneau de commande fixé sur la combinaison à la hauteur de la poitrine. L’astronaute contrôle le système de survie de base situé à l’arrière du torse supérieur rigide (HUT) à partir de ce module. Il a aussi accès aux commandes réglant la pression, la température et la communication. Les mots figurant sur les commandes sont tous écrits à l’envers; l’astronaute les lit au moyen d’un miroir fixé à son poignet.

Système de survie de base

Système de survie de base
Crédit photo: NASA

Le système de survie de base (PLSS) en entier se porte sur le dos. Il comprend des réservoirs d’oxygène et des composantes permettant d’éliminer le dioxyde de carbone produit par l’astronaute, une pile fournissant de l’électricité, un système de refroidissement par eau, un ventilateur faisant circuler l’oxygène, un système radio bidirectionnel ainsi que le système d’avertissement et d’alerte. Le tout est couvert de couches de tissu protecteur.

Et dire que tu pensais que ton sac à dos était lourd!

Système de sauvetage SAFER

Système de sauvetage SAFER
Crédit photo: NASA

SAFER est l’acronyme pour Simplified Aid for EVA Rescue, soit « aide simplifiée pour sortie extravéhiculaire » en français.

EVA est l’acronyme pour Extravehicular Activity, soit « activité extravéhiculaire », qui veut dire une sortie dans l’espace. Dans ce cas-ci, le mot « extra » signifie à l’extérieur du véhicule – de l’engin spatial ou de la station spatiale.

L’astronaute est généralement relié à l’engin ou à la station par une laisse (ou un câble de sécurité). Si la laisse se brise ou se détache, il utilise les propulseurs à l’azote qui se trouvent dans le SAFER pour retourner en sécurité. Une petite manette lui permet de se diriger.

Le système SAFER s’attache au bas du système de survie de base, sur le dos de l’astronaute.

Bras

Bras
Crédit photo: NASA

Les éléments des bras sont produits en plusieurs grandeurs et sont assemblés au moyen d’anneaux permettant de les allonger ou les raccourcir en fonction de la taille de l’astronaute.

Gants EVA

Gants EVA
Crédit photo: NASA

Les gants EVA sont reliés à la combinaison au moyen d’un « joint », qui permet la rotation du poignet. Ils sont dotés d’un système chauffant le bout des doigts – n’aimerais-tu pas en posséder une paire? L’extrémité des doigts est en caoutchouc, ce qui favorise le sens du toucher de l’astronaute quand il manipule des outils.

Miroir fixé au poignet

Miroir fixé au poignet
Crédit photo: NASA

Imagine devoir lire ce qui est écrit sur une boîte fixée à ta poitrine.

Pour pouvoir lire plus facilement ce qui est écrit à l’envers sur le module de commande et d’affichage, l’astronaute porte un miroir à un poignet.

Aide-mémoire

Aide-mémoire
Crédit photo: NASA

On n’est jamais assez intelligent pour se passer d’un aide-mémoire! Bien que les astronautes soient très compétents et intelligents, lorsqu’ils font une sortie dans l’espace, ils portent à un poignet la liste de tout ce qu’ils ont à faire.