Hélicoptère S-51 H-5 Dragonfly de Sikorsky

Hélicoptère S-51 H-5 Dragonfly de Sikorsky

Faits saillants :

  • Hélicoptère quadriplace d'entraînement américain, conçu par la filiale Sikorsky Aircraft de United Aircraft Corporation et produit de 1944 jusqu'au milieu des années 1950; également construit par Westland Aircraft.
  • Utilisé surtout par les forces armées de 15 pays, mais aussi vendu comme premier hélicoptère ayant servi en exploitation commerciale.
  • Premier hélicoptère de transport de passagers régulier, entre Liverpool à Cardiff, en 1950.
  • Utilisé pour la récupération de pilotes américains abattus pendant la guerre de Corée.
  • Premier hélicoptère de l'ARC; utilisé pour l'entraînement et l'expérimentation.
  • Surnommé « Dragonfly » (Libellule) par la Royal Air Force et la Royal Navy.
  • Deux S-51/H-5 ont accompagné l'amiral Richard E. Byrd lors de son expédition dans l'Antarctique (1946–1947); ce sont les premiers hélicoptères ayant volé en Antarctique.
  • Le premier vol a été en février 1946.

Galerie de photos :

Historique :

Le S-51 était une des premières versions d'après-guerre du R-5. Même s'il était destiné au marché civil, le S-51 a surtout été vendu aux militaires. Il a servi dans les forces armées américaines, de même que dans les armées de l'air d'Australie, de Grande-Bretagne, du Canada et de la France. L'Aviation royale du Canada possédait sept S-51, désignés H-5. C'étaient les premiers hélicoptères de l'ARC; ils ont surtout servi à l'entraînement et à l'expérimentation, mais certains d'entre eux ont été affectés à des missions de recherche et de sauvetage.

Lors des opérations de sauvetage, on pouvait équiper le H-5 de nacelles extérieures fermées pour des civières. Au cours de la Guerre de Corée, l'US Air Force utilisa fréquemment les S-51 pour l'évacuation des blessés et la récupération des pilotes abattus.

Lieu actuel :

Prêté au Canadian Warplane Heritage Museum

Provenance :

Transféré par l'Aviation royale du Canada

Ce H-5 a été construit par la filiale Sikorsky Aircraft de United Aircraft Corporation à Bridgeport (Connecticut) en 1947. C'est le premier hélicoptère construit pour l'ARC et son entrée en service remonte au 5 avril 1947 à l'aéroport de Rockcliffe. Il a été affecté à la base de Trenton (Ontario) pour des missions d'entraînement jusqu'en janvier 1948. Par la suite, il a été transféré à Edmonton (Alberta) où il a servi dans une unité de recherche et sauvetage surnommée section K.

En 1950, l'hélicoptère a été renvoyé à Trenton pour réparation et révision. En juillet 1951, il a été réaffecté au Centre interarmes d'entraînement aérien de Rivers (Manitoba). En novembre 1954, il a été envoyé à Cold Lake (Alberta) dans la 105e Section de recherche et sauvetage connue autrefois sous le nom de section K. En 1959, il a été transféré à Chatham (Nouveau Brunswick) et entreposé. L'ARC en a fait don au Musée en 1964.

Information technique :

Diamètre, rotor 14.9 m (49 pi)
Longueur 17.6 m (57 pi 8 po)
Hauteur 3.9 m (12 pi 11 po)
Poids à vide 1 728 kg (3 810 lb)
Poids maximum 2 495 kg (5 500 lb)
Vitesse de croisière 137 km/h (85 mi/h)
Vitesse maximale 166 km/h (103 mi/h)
Vitesse en montée 305 m (1 000 pi) /min
Plafond pratique 4 115 m (13 500 pi)
Autonomie 418 km (260 mi)
Moteur Un moteur Pratt & Whitney R-985-AN-5 Wasp Junior en étoile de 450 ch

Sikorsky S-51 H-5 Dragonfly

MAEC
Musée de l’aviation et de l’espace du Canada
Numéro d’artefact
1967.0689
Fabricant
Sikorsky Aircraft Division of United Aircraft Corporation
Lieu de fabrication
États-Unis
Date de fabrication
1947
Date d'acquisition
1964
Numéro d'enregistrement
9601 (ARC)