Chaîne stéréo Clairtone G2 haute fidélité

La Chaîne stéréo Clairtone G2 haute fidélité

Emplacement actuel

Exposée : exposition Concevoir le son, au Musée des sciences et de la technologie du Canada, à Ottawa, Canada

Conception moderne, son sur mesure

La chaîne stéréo Clairtone G2 (1966) fait partie de la deuxième génération de chaînes audio stylisées et technologiquement avancées de la série « Project G » de la Clairtone Sound Corporation Ltd. Conçue et fabriquée au Canada, la Clairtone G2 était à l’avant-garde du design moderne des années 1960, mariant des matériaux classiques et modernes et une ingénierie audio de pointe. Une caractéristique emblématique de la Clairtone G2 est ses haut-parleurs sphériques (ou globes sonores) qui pouvaient être tournés à 360 degrés – ou retirés et fixés à des supports servant également de bibliothèque – de manière à procurer une expérience sonore optimale dans n’importe quelle pièce de la maison.

Conception d’une icône haute fidélité moderne : brève histoire de la chaîne Clairtone

La Clairtone Sound Corporation a été créée en 1958 par Peter Munk et David Gilmour, à Toronto. L’objectif de la société était de fusionner le « look » scandinave contemporain et l’équipement audio haute fidélité (Hi-Fi) de fabrication canadienne. Ce mariage de design et d’électronique n’a pas été le fruit du hasard : Gilmour était déjà un importateur établi d’ameublements de style scandinave et était en phase avec le modernisme qui allait bientôt devenir emblématique dans les années 1960, tandis que Munk était un ingénieur en électricité qui avait déjà conçu un certain nombre de chaînes Hi-Fi de haute qualité pour des clients privés.

Le premier système haute fidélité produit par Clairtone, le 100-S (1958), concrétisait avec succès la double vision des fondateurs. Il a été bien accueilli par la communauté Hi-Fi, et a reçu un prix de design du Comité national de l’esthétique industrielle du Canada en 1959. Mais si le profil futuriste de la 100-S a impressionné le secteur du design, de nombreux consommateurs préféraient tout de même des meubles stéréo de style plus conventionnel. Or, pour rester compétitif sur un marché de plus en plus encombré, Clairtone s’est sentie obligée d’abandonner temporairement ses préférences modernistes pour créer une série de meubles stéréo plus traditionnels inspirés des tendances provinciales italiennes et françaises. 

Voulant revenir à l’esthétique d’inspiration scandinave qu’ils préféraient, David Gilmour et Peter Munk ont plus tard entrepris de concevoir un nouveau design qui allait devenir le modèle Clairtone Project G, en 1964. Le style du meuble est principalement attribuable à Hugh Spencer, éminent concepteur de l’époque, qui avait reçu le mandat de produire un objet hors du commun qui pourrait être utilisé dans les campagnes promotionnelles de l’entreprise. Munk était quant à lui responsable de concevoir un système audio sur mesure qui fonctionnerait avec le concept tout à fait unique du meuble. La chaîne Hi-Fi qui en a résulté a été baptisée « Project G » en raison de ses célèbres haut-parleurs en forme de globes conçus pour surpasser la plupart des meilleures enceintes acoustiques offertes sur le marché, mais pour ne ressembler à rien d’autre à l’époque. 

La chaîne Project G a été un succès critique et a attiré une attention considérable, ayant été encensée par de célèbres musiciens tels qu’Oscar Peterson, Dizzy Gillespie et Frank Sinatra, et ayant fait partie des décors de films populaires comme Les inséparables (Marriage on the Rocks, 1965) et Le lauréat (The Graduate, 1967). Toutefois, sa taille plutôt volumineuse et son coût élevé – 1 850 $ canadiens, soit environ autant qu’une petite voiture à l’époque – ont fini par limiter son potentiel commercial. Munk et Gilmour ont alors décidé d’explorer l’idée de produire une version plus épurée et plus abordable qui serait destinée à un marché de consommation plus large. Pour ce faire, Clairtone a fait appel à l’expertise en matière de design industriel d’Al Faux (qu’on prononce « fox »), lequel a alors reçu le mandat de conserver l’esthétique du modèle Project G – c’est-à-dire ses lignes droites, ses finis en métal et en bois, ses haut-parleurs sphériques –, mais de métamorphoser ces caractéristiques en un objet plus petit et épuré, tout en y incorporant de nouveaux composants électroniques pour minimaliser le système sans toutefois nuire à sa grande qualité sonore. Ce travail a donné lieu à l’arrivée de la Clairtone G2, en 1966.

Vendue 950 $, soit moins de la moitié du prix du modèle Project G précédent, la chaîne Clairtone G2 était une option plus abordable pour les amateurs de haute fidélité souhaitant être à la pointe de l’esthétisme moderne. Le format plus compact de la Clairtone G2 et ses haut-parleurs sphériques amovibles rendaient l’objet plus facile à déplacer et à adapter aux appartements et aux pièces plus petites. Tout comme son prédécesseur, le modèle Clairtone G2 a remporté plusieurs prix, dont le prix d’excellence « Canada Design » de 1967 pour son style et son originalité. Aujourd’hui, la chaîne stéréo Clairtone G2 demeure l’un des exemples les plus emblématiques et les plus convoités au monde du design Hi-Fi moderne du milieu du siècle.

C’est une pièce qui attire l’attention. Un peu comme une sculpture moderne, si vous aimez la sculpture moderne. C’était notre création de A à Z. Nous n’avons copié personne. Nous n’avons pas cherché à copier. Ni à imiter. Nous tentions de briser le moule. Nous voulions faire des vagues et tirer profit du nouveau design.

C’était inconcevable, à l’époque, que le Canada arrive avec un produit aussi sophistiqué, avec une qualité de son qui surpassait celle d’un RCA Victor et un prix deux fois plus élevé qu’un Zenith ou un GE. C’était inconcevable. On nous disait : « Quel joli bois canadien! » L’Américain moyen n’arrivait pas à concevoir que le cœur de l’appareil, ses haut-parleurs et son design soient tous de fabrication canadienne.

Dans les années 1960, il y a un demi-siècle — un demi-siècle —, les Canadiens ont conçu un design de pointe, avant-gardiste, à la fois dans son apparence et sa technologie, le tout dans une industrie extrêmement saturée, dominée par des vétérans comme Philips, qui existait depuis une centaine d’années. Malgré tout, deux Canadiens créatifs sans le sou, mais avec une idée, même à l’époque, sont arrivés à démarrer une entreprise révolutionnaire, qui a pénétré le marché, pour devenir LA référence en matière de haute qualité. Certains ont même dit que c’était un chef-d’œuvre de design.

MSTC
Musée des sciences et de la technologie du Canada
Numéro d’artefact
2017.0009
Fabricant
Clairtone Sound Corporation Ltd.
Lieu de fabrication
Toronto, Ontario
Date de fabrication
1966
Date d'acquisition
27 février 2017