Avion CP-121 Tracker de Grumman

Avion CP-121 Tracker de Grumman

Faits saillants :

  • Avion bimoteur américain de défense anti-sous marine conçu et construit par Grumman Aircraft Engineering Corporation de 1952 à 1967.
  • Équipé d'ailes repliables pour économiser l'espace sur les porte-avions.
  • Conçu pour l'U.S. Navy mais adopté aussi par d'autres marines.
  • A servi sur le porte-avions canadien NCSM Bonaventure et sur des bases côtières.
  • Construit sous licence par de Havilland Canada de 1956 à 1960.
  • Seul avion de fabrication canadienne commandé par la Marine royale du Canada.
  • Plusieurs exemplaires convertis en bombardier à eau pour la lutte contre les incendies de forêt, notamment sept appareils convertis par Conair Aviation d'Abbotsford (Colombie-Britannique).
  • Le premier vol a été le 31 mai 1956 (CS2F-1).

Galerie de photos :

Historique :

Premier aéronef de construction canadienne commandé par la Marine royale du Canada, le Tracker remplaçait le Grumman Avenger vieillissant comme aéronef de patrouille anti-sous-marins de la Marine. Au retrait du porte-avions NCSM Bonaventure, le Tracker a servi à la surveillance côtière à partir de bases terrestres. En 1960, 17 Tracker canadiens ont été offerts en cadeau aux Pays-Bas. À leur retrait des Forces canadiennes, certains Tracker ont été convertis en bombardiers à eau, toujours actifs dans les années 1990. Au total, le Canada a construit 99 de ces appareils.

L'équipement de détection du Tracker était semblable à celui que transportaient les gros aéronefs de patrouille basés à terre, tels que le Canadair Argus. Le Tracker était également équipé de bouées acoustiques, de marqueurs fumigènes, de torpilles, de fusées éclairantes et de charges explosives, mais en plus petites quantités.

Lieu actuel :

La Réserve, Musée de l'aviation et de l'espace du Canada

Provenance :

Transféré par les Forces armées canadiennes

Ce Tracker a été construit par de Havilland Canada pour la Marine royale du Canada en 1960. Livré en avril 1960, il a été mis en service au sein de l'escadron VS 880 à bord du NCSM Bonaventure vers la fin de l'année suivante. Embarqué sur le « Bonnie » pendant huit ans, cet avion a effectué des missions et des exercices en Europe, dans les Caraïbes et en Amérique du Sud.

En novembre 1969, ce Tracker a été transféré à l'escadron VU 33 à la base des Forces canadiennes de Patricia Bay (Colombie-Britannique) en appui aux navires qui naviguaient dans cette région. Il est retourné à l'escadron VS 880 au début de 1974, mais cette fois à la BFC de Shearwater (Nouvelle-Écosse), le NCSM Bonaventure ayant déjà été retiré du service à ce moment-là. Il a été utilisé à des bases des Forces canadiennes en Nouvelle-Écosse et sur l'Île-du-Prince-Édouard pour la surveillance côtière et des pêcheries jusqu'à son retrait du service, en 1990. En avril de la même année, ce Tracker a été donné au Musée où il est arrivé en vol en se posant à l'aéroport de Rockcliffe.

Information technique :

Envergure 21.2 m (69 pi 8 po)
Longueur 12.9 m (42 pi 3 po)
Hauteur 5 m (16 pi 3 1/2 po)
Poids à vide 7 935 kg (17 500 lb)
Poids maximum 10 975 kg (24 195 lb)
Vitesse de croisière 241 km/h (150 mi/h)
Vitesse maximale 438 km/h (272 mi/h)
Vitesse en montée 710 m (2 330 pi) /min
Plafond pratique 6 949 m (22 800 pi)
Autonomie 1 558 km (968 mi)
Moteur Deux moteurs Wright R-1820-82-MR5 Cyclone en étoile de 1 525 ch chacun

plan du Grumman CP-121 Tracker

MAEC
Musée de l’aviation et de l’espace du Canada
Numéro d’artefact
1990.0077
Fabricant
de Havilland Aircraft of Canada Ltd.
Lieu de fabrication
Canada
Date de fabrication
1960
Date d'acquisition
1990
Numéro d'enregistrement
12187 (FAC)