Avion Consul d'Airspeed

Avion Consul d'Airspeed

Faits saillants :

  • Bimoteur léger de transport de passagers britannique à cinq ou six places issu de la conversion d'un avion d'entraînement du temps de guerre, l'Airspeed Oxford, produit de 1937 à 1945.
  • Les Oxford ont servi dans des écoles de pilotage canadiennes au côté des Avro Anson mais étaient plus difficiles à manier que ces derniers.
  • La société Airspeed a racheté plus de 160 Oxford du surplus militaire de la RAF en vue de les transformer et les revendre comme des Consul.
  • La conversion comprenait l'ajout de deux hublots pour les passagers et l'allongement du nez de façon à ménager un compartiment à bagages entre le poste de pilotage et la cabine.
  • Utilisé pour les petits vols nolisés, l'ambulance aérienne, le transport de dignitaires militaires et les vols d'affaires de grandes entreprises en Europe, Amérique du Nord et Afrique orientale.
  • La Société des chaussures Bata a été la première entreprise à utiliser un Consul.
  • Le premier vol a été en juin 1937 (Oxford).

Galerie de photos :

Historique :

Le Consul a commencé sa carrière sous le nom d'Airspeed Oxford, un avion-école largement employé pour l'entraînement des pilotes et des équipages dans le cadre du Plan d'entraînement aérien du Commonwealth britannique, pendant la Deuxième Guerre mondiale. Immédiatement après la guerre, un certain nombre d'Oxford ont été « démilitarisés » par l'enlèvement de l'équipement militaire et l'ajout de sièges pour passagers.

La société Airspeed avait la réputation de construire des appareils de transport monomoteurs et bimoteurs légers et rapides. L'Oxford/Consul ne faisait pas exception, mais certains estimaient qu'il était beaucoup plus difficile à piloter que l'Avro Anson, son contemporain au sein des écoles de pilotage.

Lieu actuel :

Prêté à l'Air Force Museum of New Zealand

Provenance :

Achat

Ce Consul a été construit pour la RAF en tant qu'Oxford Mk. I par la société Airspeed Limited de Portsmouth (Angleterre) en 1945. Utilisé brièvement pendant la guerre, il a été revendu à l'avionneur à la fin de 1946 pour être converti en Consul.

Une fois converti, ce Consul a été loué à la société Chartair Limited de Londres. En janvier 1947, il a été vendu à la société Airwork Limited de Londres qui l'a utilisé pour la formation de membres d'équipage et pour honorer divers contrats militaires. La société Rapid Flying Group Limited de Coventry en a fait l'acquisition en 1962.

Considéré comme n'étant plus en état de navigabilité en 1965, cet avion a été vendu et expédié au Musée canadien de la guerre, transféré à l'aéroport de Rockcliffe puis déplacé au Musée l'année suivante. Le Musée avait l'intention de le restaurer comme un Oxford de façon à l'ajouter à sa collection de bimoteurs d'entraînement utilisés au Canada pendant la Deuxième Guerre mondiale, mais ce projet ne s'est pas matérialisé.

En 2000, le Consul a été prêté à l'Air Force Museum of New Zealand où on le restaure comme un Oxford.

Information technique :

Envergure 16.3 m (53 pi 4 po)
Longueur 10.8 m (35 pi 4 po)
Hauteur 3.1 m (10 pi 1 po)
Poids à vide 2 720 kg (6 000 lb)
Poids maximum 3 740 kg (8 250 lb)
Vitesse de croisière 260 km/h (160 mi/h)
Vitesse maximale 300 km/h (190 mi/h)
Vitesse en montée 325 m (1 070 pi) /min
Plafond pratique 7 163 m (23 500 pi)
Autonomie 1 448 km (900 mi)
Moteur Deux moteurs Armstrong Siddeley Cheetah X en étoile de 375 ch chacun

Airspeed Consul

MAEC
Musée de l’aviation et de l’espace du Canada
Numéro d’artefact
1967.0633
Fabricant
Airspeed Limited
Lieu de fabrication
Grande-Bretagne
Date de fabrication
1945
Date d'acquisition
1966
Numéro d'enregistrement
G-AIKR (UK)