Avant d'avion CF-105 Arrow 2 d'Avro

Avant d'avion CF-105 Arrow 2 d'Avro

Faits saillants :

  • Premier et dernier intercepteur supersonique conçu et construit au Canada; son développement s'est effectué de 1953 à 1959.
  • Conçu pour affronter les bombardier soviétiques à réaction qui avaient la capacité d'attaquer l'Amérique du Nord en passant par l'Arctique canadien.
  • Équipé de technologies novatrices dont les commandes électriques et un système de contrôle automatisé permettant au pilote de piloter l'avion électroniquement.
  • Annulé le vendredi 20 février 1959 (connu comme étant le « vendredi noir ») à la suite d'une décision qui demeure encore controversée aujourd'hui.
  • Icône de l'histoire de l'aviation canadienne illustrée dans des livres, des émissions de télévision, des peintures et des films.
  • Occasion d'attirer au Canada des experts étrangers dont le chef ingénieur d'origine britannique James C. Floyd et le talentueux pilote d'essai Janusz Zurakowski d'origine polonaise.
  • Le premier vol a été le 25 mars 1958.

Galerie de photos :

Historique :

Conçu pour remplacer l'Avro Canada CF-100, le CF-105 Arrow était un chef-d'oeuvre technique, à la fine pointe du génie aéronautique de l'époque. Toutefois, le gouvernement du Canada croyait que la menace des bombardiers pilotés s'estompait et qu'il valait mieux confier la défense aérienne à des missiles BOMARC ne nécessitant aucun équipage. Le projet a été abandonné le 20 février 1959 alors même que les vols d'essai étaient en cours. Jusqu'alors, cinq Arrow avaient volé. Le gouvernement a ordonné qu'on détruise tous les appareils terminés, de même que la documentation et l'équipement.

Élancé, élégant, presque mythique, l'Avro Canada Arrow demeure bien vivant, dans les livres et dans les souvenirs. En fait, l'Arrow répondait à presque toutes les demandes des militaires et ce avec des moteurs de poussée inférieure à celle des puissants moteurs Iroquois de fabrication canadienne. Ce réacteur a subi ses essais de vol fixé à l'arrière du fuselage d'un Boeing B-47, mais n'a jamais été installé sur l'Arrow. Ajoutons que l'Arrow, à 28 tonnes, avait le même poids que son lointain cousin, le bombardier Avro Lancaster.

Lieu actuel :

Exposition Ère des réactés, Musée de l'aviation et de l'espace du Canada

Provenance :

Transféré par l’Institut Militaire et Civil de Médecine Environnementale

Le Musée possède le plus gros élément de l'Avro Arrow encore disponible : un fuselage avant. Lorsque les appareils ont été démantelés après 1959, cet élément a été conservé pour servir de chambre de décompression à l'Institut de médecine de l'aviation de Toronto. Celui-ci en a fait don au Musée en 1965.

Les autres éléments de l'Avro Arrow figurant dans la collection du Musée comprennent notamment deux jambes de train d'atterrissage, un moteur Orenda Iroquois, un moteur Pratt & Whitney J75 utilisé pour les essais en vol, des bouts d'aile et d'autres petites pièces ainsi que divers souvenirs.

Information technique :

Envergure 15.2 m (50 pi)
Longueur 26.1 m (85 pi 6 po)
Hauteur 6.5 m (21 pi 3 po)
Poids à vide 19 935 kg (43 960 lb)
Poids maximum 28 319 kg (62 431 lb)
Vitesse de croisière 1 128 km/h (701 mi/h)
Vitesse maximale 2 453 km/h (1 524 mi/h)
Vitesse en montée 15 240 m (50 000 pi) / 4 min 24 s
Plafond pratique 17 830 m (58 500 pi)
Autonomie 1 330 km (820 mi)
Moteur Deux turboréacteurs Orenda Iroquois à écoulement axial avec réchauffe de 11 790 kg (26 000 lb) de poussée statique chacun

plan du Avro Canada CF-105 Arrow 2

MAEC
Musée de l’aviation et de l’espace du Canada
Numéro d’artefact
1967.1262
Fabricant
A.V. Roe Canada Ltd.
Lieu de fabrication
Canada
Date de fabrication
1959
Date d'acquisition
1965
Numéro d'enregistrement
25206 (ARC)