La Collection

Avion D.VII de Fokker

 


Faits saillants :

  • Chasseur biplan allemand conçu en 1917 par Reinhold Platz, l'ingénieur d'études en chef de Fokker.
  • Avion préféré des forces aériennes allemandes pendant la Première Guerre mondiale.
  • Robuste, maniable et facile à piloter; s'est avéré l'appareil idéal pour les aviateurs novices; facile à piloter à haute altitude en raison de sa très bonne manœuvrabilité à basse vitesse.
  • Condamné à la destruction selon le Traité de Versailles imposé à l'Allemagne, mais plusieurs appareils transférés clandestinement d'Allemagne en Hollande.
  • Utilisé après la guerre par les forces aériennes de plusieurs pays dont la Belgique, le Canada, la Finlande, la Hollande, la Lettonie, la Pologne, la Suède et les États-Unis.
  • Exhibé brièvement en vol comme trophée de guerre en août 1919, lors de l'Exposition nationale canadienne de Toronto.
  • Le premier vol a été en janvier 1918.

Galerie de photos :

Retour au haut de la page
 

Historique :

Le Fokker D VII était l'un des meilleurs chasseurs de la Première Guerre mondiale. Après avoir gagné le concours allemand d'avions de chasse en janvier 1918, le concepteur s'est vu adjuger d'importants contrats de construction et son principal concurrent, Albatros, a été invité à fabriquer le D VII sous licence. Le Fokker D VI est rapidement devenu le principal avion de chasse de l'aviation militaire allemande. Apprécié des pilotes et vivement craint par ses adversaires, le Fokker D VII a construit sa grande réputation en un laps de temps remarquablement court, soit de janvier à novembre 1918.

Le D VII, à la fois robuste et très maniable, était un chasseur facile à piloter par l'aviateur novice et possédait d'excellentes caractéristiques de vol à très faible vitesse. Il pouvait demeurer suspendu à son hélice et tirer vers le haut alors que les autres aéronefs se mettaient à décrocher et à partir en vrille. Contrairement à la plupart de ses contemporains, le D VII conservait son agilité dans l'air raréfié près de son plafond opérationnel. Avec sa destruction prévue par les termes de l'Armistice, les D VII quittèrent clandestinement l'Allemagne pour la Hollande après la guerre. Anthony Fokker « s'arrangea » pour que les trains transportant les D VII soient trop longs pour les voies d'évitement à la frontière hollandaise. Afin de libérer la ligne principale, les autorités durent alors écourter les inspections.

Lieu actuel :

Exposition Première Guerre mondiale, Musée de l'aviation et de l'espace du Canada

Provenance :

Achat

Cet avion a été construit en 1918 par Fokker in 1918; c'est l'un des 142 appareils de ce type expédiés aux États-Unis pour l'U.S. Air Service. Vendu ensuite à des acheteurs civils, il a servi dans plusieurs productions cinématographiques, notamment Hell's Angels (1930).

Le Musée a acheté cet avion en 1971, puis a reçu en don une hélice en 1972 et un moteur en 1975. Alors que l'avion était en cours de restauration, le Musée a découvert que son numéro de série du service aérien allemand était le 10347/18, ce qui indique qu'il a été construit très tard. Il est donc raisonnable de croire qu'il s'agit d'un appareil confisqué par les forces alliées à l'usine même. La restauration s'est interrompue en 1975, quand l'équipe a commencé à travailler sur le Curtiss HS-2L La Vigilance.

Information technique :

Envergure 8.9 m (29 pi 2 po)
Longueur 7 m (23 pi)
Hauteur 2.75 m (9 pi)
Poids à vide 700 kg (1 544 lb)
Poids maximum 850 kg (1 874 lb)
Vitesse de croisière Inconnue
Vitesse maximale 186 km/h (116 mi/h)
Vitesse en montée 1 000 m (3 280 pi) / 3.8min
Plafond pratique 6 980 m (22 900 pi)
Autonomie Inconnue
Moteur Un moteur Daimler Mercedes D.IIIav en ligne de 160 ch

Retour au haut de la page