Traîneau spatial

Le Dr Douglas Watt, Université McGill, Montréal. Source : Le traîneau spatial expérimental en position assise

Il ressemble à une chaise longue inconfortable munie d’un parasol à pois. En fait, il s’agit d’un appareil expérimental qui a été utilisé à bord de la navette spatiale pour tester l’adaptation de l’être humain à un environnement de microgravité. Le traîneau spatial, comme on l’appelle, a d’abord été déployé en 1992 à bord de la navette Discovery. Cette contribution du Canada à la première mission du Laboratoire international de microgravité (IML 1) a permis de tester les réactions humaines au vol spatial, notamment la vision, la coordination oculo-manuelle et la proprioception – c’est-à-dire la capacité du corps à percevoir sa position, son mouvement et son équilibre. Ces expérimentations, élaborées par le Dr Douglas Watt, chercheur à l’Université McGill, à Montréal, visaient à mesurer les changements dans l’otolithe, l’organe sensoriel de la gravité situé dans l’oreille interne. La Dre Roberta Bondar, première Canadienne astronaute, a utilisé ce traîneau spatial installé dans le couloir central du module Spacelab de Discovery.

La CAE Electronics de Montréal a construit ce traîneau spatial.

Auteur(s)
Profile picture for user Ingenium
Ingenium – Musées des sciences et de l’innovation du Canada

Ingenium est un espace de collaboration où le passé rejoint le futur pour célébrer la créativité, la découverte et l’ingéniosité humaine.

Racontant l’histoire de ceux et celles qui pensent autrement et qui testent les limites, Ingenium rend hommage aux peuples et aux communautés qui ont marqué l’histoire et inspirent la prochaine génération.

https://ingeniumcanada.org/fr/a-propos-ingenium